Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
19 mai – 5 novembre 2017

Tout comme le visage de Méduse dans la mythologie grecque, le bijou attire et trouble celui qui le conçoit comme celui qui le porte. Bien qu’il ne soit pas nécessairement considéré comme une œuvre d’art, il est l’une des formes d’expression artistique les plus anciennes.

L’exposition réunit plus de 400 bijoux et confronte des pièces datant de la Préhistoire, de l’Antiquité et du Moyen-Age, avec des objets réalisés par de grands artistes du XXe siècle (Man Ray, Alexander Calder, Niki de Saint Phalle…) et des bijoutiers et joailliers contemporains (Cartier, Van Cleef & Arpels…).

Ce diaporama vous offre un aperçu de l’exposition du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris.

  • Pendentif reliquaire, dit "Tête de Saint Jean-Baptiste" (XVIe siècle)
  • Bracelet romain "d'accouchée" (IVe-premier quart du Ve siècle)
  • Pendentif en forme de phallus avec chaînette (Ier-IIIe siècle)
  • Bague sceau à anneau au nom de Thot - Egypte (1069-945 avant J.-C.)
  • "The Birth of Salt (Blow)" (2017) - Jean-Marie Appriou
  • Exposition "Medusa"
  • Clip "Ballerine paillettes" (1953) - Van Cleef & Arpels
  • "Optic Topic Mask" (1974-1978) - Man Ray
  • Projet pour une parure égyptienne en platine, émeraudes, rubis et diamants (vers 1920) - Maison Cartier
  • "Salomé tatouée" (vers 1874) - Gustave Moreau
  • Broche "Miss Octopus" (1966) - Dorothea Tenning
  • Gant (Crytal Glove) de Michael Jackson pour le "Victory Tour" (1983) - Bill Whitten
  • Ruban rouge créé en 1991 par le Visual Aids Artists' Caucus et le peintre Frank Moore
  • Pendentif "Le Taureau attaquant" (1958) - Pablo Picasso et le Dr Philippe Châtaignier
  • Copie di diamant "Le Régent" (1900)
  • Broche "Smiley" (2010) - Alexander Blank
  • Montre en forme de tête de mort (XVIIe siècle) - Jacques Joly
  • "Assemblage Necklace" (1974-2015) - Niki de Saint Phalle
  • Camée (XVIe siècle)
  • Reproduction de "Ruby Lips" - Salvador Dali
  • Bague "Labbra" (2012) ) Jannis Kounellis
  • Exposition du 19 mai au 5 novembre 2017
Fabrice Hergott, Directeur du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, à propos de l’exposition « Medusa : bijoux et tabous » :
En ouvrant la boîte à bijoux, le musée ouvre une boîte de Pandore d’où jaillissent codes et règles de comportement, symboles et rituels. Cette fascination pour l’intemporalité se présente alors comme le véritable sujet de l’exposition. Le bijou est un objet d’affranchissement du temps. Et dans sa relation au corps, il souligne en creux la nudité fondamentale de l’être humain. »

Paire de boucles d’oreilles en forme de croissant – Site d’Ur en Mésopotamie (vers 2.500 avant J.-C.)

Exposition « Medusa : bijoux et tabous »
Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
11 Avenue du Président Wilson
75116 Paris

Zoom sur un chef-d’œuvre

Bracelet romain « d’accouchée »

Sources :
Page dédiée à l’exposition sur le site Internet du Musée d’Art moderne
Dossier de presse de l’exposition

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.