[Léonard] L’homme de Vitruve est arrivé au Louvre !

Il est arrivé au musée du Louvre !

« L’homme de Vitruve » (vers 1490) par Léonard de Vinci, prêt de la Gallerie dell’Accademia di Venezia, est présent dans l’exposition « Léonard de Vinci ».

« Quatre doigts font une paume, et quatre paumes font un pied, six paumes font un coude : quatre coudes font la hauteur d’un homme. Et quatre coudes font un double pas, et vingt-quatre paumes font un homme ; et il a utilisé ces mesures dans ses constructions.
Si vous ouvrez les jambes de façon à abaisser votre hauteur d’un quatorzième, et si vous étendez vos bras de façon que le bout de vos doigts soit au niveau du sommet de votre tête, vous devez savoir que le centre de vos membres étendus sera au nombril, et que l’espace entre vos jambes sera un triangle équilatéral.
La longueur des bras étendus d’un homme est égale à sa hauteur.
Depuis la racine des cheveux jusqu’au bas du menton, il y a un dixième de la hauteur d’un homme. Depuis le bas du menton jusqu’au sommet de la tête, un huitième. Depuis le haut de la poitrine jusqu’au sommet de la tête, un sixième ; depuis le haut de la poitrine jusqu’à la racine de cheveux, un septième.
Depuis les tétons jusqu’au sommet de la tête, un quart de la hauteur de l’homme. La plus grande largeur des épaules est contenue dans le quart d’un homme. Depuis le coude jusqu’au bout de la main, un quart. Depuis le coude jusqu’à l’aisselle, un huitième.
La main complète est un dixième de l’homme. La naissance du membre viril est au milieu. Le pied est un septième de l’homme. Depuis la plante du pied jusqu’en dessous du genou, un quart de l’homme. Depuis sous le genou jusqu’au début des parties génitales, un quart de l’homme.
La distance du bas du menton au nez, et des racines des cheveux aux sourcils est la même, ainsi que l’oreille : un tiers du visage. » – Vitruve dans « De l’architecture »

Exposition « Léonard de Vinci »
24 octobre 2019 – 24 février 2020
Musée du Louvre

[Disparition] Twitter or not Twitter…

En cette semaine de « Museum Week », mes déboires sur le réseau social Twitter se poursuivent. Mon compte a été (provisoirement ?) désactivé…

En attendant de pouvoir de nouveau gazouiller avec l’oiseau bleu, vous pouvez toujours me suivre sur mon Blog, sur ma page Facebook, sur Instagram et sur YouTube.

À suivre…

[Louvre] L’artiste JR creuse sous la pyramide

Pour fêter les 30 ans de la pyramide de Ieoh Ming Pei 贝聿铭, inaugurée le 29 mars 1989, le musée du Louvre invite une nouvelle fois l’artiste JR.

JR et Dominique de Font-Réaulx – Auditorium du Louvre, vendredi 29 mars 2019

Trois ans après avoir fait disparaître derrière un collage le monument, JR propose cette fois un effet saisissant qui semble faire sortir de terre la pyramide.

Photo ci-dessus : copyright @JRArt

Le collage des bandes de papier a mobilisé 400 bénévoles pendant plusieurs jours, révélant au matin du 30 mars une impressionnante anamorphose dans la cour Napoléon.

L’œuvre éphémère est visible jusqu’au dimanche 31 mars au soir.

Photographies par @scribeaccroupi (sauf celle avec mention de copyright @JRArt).

Jack Lang, Franck RIester, Jean-Luc Martinez et JR – Auditorium du Louvre, vendredi 29 mars 2019

[Web-série] Peinture française du XVIIe au Louvre

Peinture française du XVIIe siècle au musée du Louvre
Web-série en 4 parties, proposée par Coupe-File Art et Scribe Accroupi

Le musée du Louvre est un lieu incomparable pour admirer les plus grands peintres français du Grand Siècle, Nicolas Poussin, Simon Vouet, les frères Le Nain, Charles Le Brun, Eustache Le Sueur, Valentin de Boulogne ou Georges de La Tour.

Nicolas Milovanovic, conservateur en chef du patrimoine au département des Peintures du Louvre, vous invite à découvrir cette peinture française du XVIIe siècle au travers d’une web-série en 4 épisodes, tournée au cœur des collections du musée du Louvre.

Nicolas Milovanovic

Épisode 1 : Les Français à Rome

Le premier épisode est consacré aux artistes français partis à Rome au XVIIe siècle. Il montre le parcours très différent de chacun tout en abordant leur influence sur les peintres français à Rome et en France.

Épisode 2 : L’atticisme

Le deuxième épisode est consacré à l’atticisme, terme qui décrit la peinture classique française du milieu du XVIIe siècle, celle marquée par l’influence de Nicolas Poussin. Cet épisode permet de définir ce « courant » et d’interroger sa pertinence et son origine.

Épisode 3 : Les peintres de la réalité

Prochainement…

Épisode 4 : Peindre sous Louis XIV

Prochainement…

Coulisses du tournage avec Nicolas Milovanovic, entouré par Antoine Lavastre et Nicolas Bousser (décembre 2022) – Musée du Louvre

Cette web-série est réalisée avec Nicolas Bousser et Antoine Lavastre du web-magazine Coupe-File Art et Scribe Accroupi.
Musique originale par Julien Bousser
Réalisation par Coupe-File Art et Scribe Accroupi

Coulisses du tournage avec Nicolas Milovanovic (décembre 2022) – Musée du Louvre

Toutes les images par Coupe-File Art (Nicolas Bousser – Antoine Lavastre) et Scribe Accroupi.

Coulisses du tournage avec Nicolas Milovanovic (décembre 2022) – Musée du Louvre

En savoir +

Découvrez les oeuvres présentées dans cette web-série sur le site Internet dédié aux collections du Louvre.
Retrouvez aussi cette web-série sur le site Internet du web-magazine Coupe-File Art et dans la playlist de ma chaîne YouTube.

Coulisses du tournage avec Nicolas Milovanovic (décembre 2022) – Musée du Louvre

[Visite privée] Exposition « Promenade loin(g)taine » au château-musée de Nemours

Exposition « Promenade loin(g)taine »
8 octobre 2022 – 5 mars 2023
Château-Musée de Nemours

Au cours du XIXᵉ siècle, Paris ne sera plus l’unique centre artistique en France. En effet, de multiples foyers vont se développer partout sur le territoire, grâce à l’arrivée d’artistes étrangers. L’exposition expose les œuvres d’artistes venus s’installer au fil de la rivière Loing, dans le sud de la Seine-et-Marne ; des artistes qui ont notamment illustré le motif emblématique du pont de Grez.

Jérôme Fourmanoir, directeur du château-musée de Nemours, pour découvrir ces artistes au cours de leur séjour au bord du Loing.

« Le Pont de Grez-sur-Loing » (1899) attribué à Oscar Törnã (1842-1894) – Collection particulière

Le Loing est un affluent de la Seine. À cheval sur trois départements (l’Yonne, le Loiret et la Seine et Marne), elle traverse notamment les communes de Nemours et Grez sur Loing.

« La Tisane » par Fernande Sadler(1869-1949) – Musée de la Mairie de Grez-sur-Loing

Les artistes venus en Seine-et-Marne vont découvrir la ville de Grez-sur-Loing. Situé au sud de Barbizon, en bordure de rivière et de forêt, le village va attirer des centaines d’artistes étrangers à la fin du XIXe siècle, venant ainsi profiter des plaisirs du Loing et des auberges du villages comme l’Hôtel Chevillon.

« Un connaisseur : portrait du peintre Arthur Heseltine (1859-1930) » (1898) par Allan Deacon (1858-1928) – Château-Musée de Nemours
« Portrait du peintre Louis Taylor » (actif fin du XIXe siècle) par Arthur Heseltine (1859-1930) – Château-Musée de Nemours
Études de nus féminins réalisées à l’Académie par Julian Ernest Marché (1864-1932) – Château-Musée de Nemours
« Girl with a distaff » (« Jeune fille à la quenouille ») (1886) par Frank O’Meara (1853-1888) – Collection particulière
« Femme et une barque, vers 1883-1884) par John Lavery (1856-1941) – Collection Lucile Audouy

Toutes les photographies par @scribeaccroupi.

« Matinée d’été à Molde » (1892) par Johannes Grimelund (1842-1917) – Musée Crozatier (Le Puy-en-Velay)

En savoir +

Consultez le site Internet du château-musée de Nemours

« Ma patronne » (vers 1903) par Louis Welden Hawkins (1849-1910) – Musée des Beaux-Arts de la ville de Paris – Petit Palais

Exposition « Promenade loin(g)taine »
8 octobre 2022 – 5 mars 2023
Château-Musée de Nemours
Rue Gautier Ier
77140 Nemours

[Visite privée] Chefs-d’œuvre de la chambre du Roi-Soleil au Musée de Picardie

Exposition « De Versailles à Amiens : chefs-d’œuvre de la chambre du Roi-Soleil »
24 septembre 2022 – 26 février 2023
Musée de Picardie (Amiens)

Jusqu’au 26 février 2023, le Musée de Picardie présente un ensemble de six peintures provenant de la chambre du Roi du château de Versailles. Accrochés habituellement à plus de dix mètres du sol, ces tableaux sont présentés à Amiens à portée du regard, et sont visibles ensemble pour la première fois depuis leur restauration.
Ce prêt exceptionnel et inédit vient à Amiens en échange de celui de la série des chasses exotiques, chef-d’œuvre du Musée de Picardie prêté pour l’exposition « Louis XV : passions d’un Roi ».

Découvrez ces chefs-d’oeuvres magnifiquement restaurés en suivant François Séguin, conservateur du patrimoine au Musée de Picardie.

Dans ce lieu emblématique qu’est la chambre du Roi, le souverain met à l’honneur la peinture caravagesque en donnant à Valentin de Boulogne une place prépondérante avec cinq tableaux. Le choix de Valentin n’est pas anodin : aux côtés des grands noms italiens et flamands, il est le seul représentant de l’école française.

« Le tribut de César » par Valentin de Boulogne – Château de Versailles

Le plus italien des Caravagesques français, Valentin de Boulogne (1591-1632), a passé la plus grande partie de sa courte carrière en Italie, de 1614 jusqu’à sa mort tragique en 1632. Considéré par le grand historien de l’art Roberto Longhi comme « le plus énergique et le plus passionné des suiveurs naturalistes de Caravage », Valentin se détache du maître par son style empreint de gravité et de mélancolie.

« Saint Matthieu, évangéliste » par Valentin de Boulogne – Château de Versailles
« Saint-Luc, évangéliste » par Valentin de Boulogne – Château de Versailles

Les six tableaux avaient besoin d’une intervention fondamentale sur le support – allant jusqu’au rentoilage – et également sur la couche picturale, comprenant le nettoyage des repeints, l’harmonisation des agrandissements et la réintégration des lacunes. À l’occasion du prêt de « Saint Marc » et de « Saint Matthieu » pour l’exposition « Valentin de Boulogne, réinventer Caravage » en 2017 au Musée du Louvre, il a été décidé de restaurer les deux toiles et d’engager, par la suite, la restauration des quatre autres peintures.

« Saint-Jean, évangéliste » par Valentin de Boulogne – Château de Versailles

Commissariat de l’exposition

Béatrice Sarrazin, conservateur général du patrimoine, chargée des peintures des XVIe et XVIIe siècles au château de Versailles
François Séguin, conservateur du patrimoine des Musées d’Amiens

Détail de « Saint-Marc, évangéliste » par Valentin de Boulogne – Château de Versailles

En savoir +

Consultez le site Internet du musée de Picardie et celui du château de Versailles.

« Louis XIV, roi de France » par Antoine Coysevox – Château de Versailles

Exposition « De Versailles à Amiens : chefs-d’œuvre de la chambre du Roi-Soleil »
24 septembre 2022 – 26 février 2023
Musée de Picardie
2 rue Puvis de Chavannes
80000 Amiens

Exposition « De Versailles à Amiens : chefs-d’œuvre de la chambre du Roi-Soleil » – Musée de Picardie

[Visite privée] Exposition « Poussin et l’amour » à Lyon

Exposition « Poussin et l’amour »
26 novembre 2022 – 5 mars 2023
Musée des Beaux-Arts de Lyon

Qui sait aujourd’hui que Nicolas Poussin s’est adonné au pur plaisir de peindre, déployant une iconographie des plus licencieuses, et que certains de ses tableaux ont été jugés si érotiques qu’ils ont été mutilés, découpés, voire détruits, dès le XVIIe siècle ?
L’exposition dévoile un Poussin méconnu dont les tableaux déclinent les modalités de la domination de l’Amour sur les hommes et les dieux, mis en scène à travers les mythes de l’antiquité gréco-romaine.

Pour cette visite privée exceptionnelle de plus d’une heure, nous sommes accompagnés par Nicolas Milovanovic, conservateur en chef du Patrimoine au Département des Peintures du Louvre, Mickaël Szanto, maître de conférences à Sorbonne Université et Ludmila Virassamynaïken, conservatrice en chef du Patrimoine, en charge des peintures et sculptures anciennes au musée des Beaux-Arts de Lyon.

« La Mort de Chioné » (vers 1622) par Nicolas Poussin – Musée des Beaux-Arts de Lyon

En organisant cette exposition, le musée des Beaux-Arts de Lyon entend mettre à l’honneur l’acquisition de « La Mort de Chioné » de Nicolas Poussin réalisée en 2016. Le peintre séjourna à plusieurs reprises à Lyon et il fut lié à la ville par un important réseau de relations amicales et commerciales qu’il y développa. C’est ainsi que « La Mort de Chioné » a été peinte pour le soyeux lyonnais Silvio I Reynon lors d’un séjour à Lyon de Poussin, vers 1622.

« L’Inspiration du poète » (vers 1628-1629) par Nicolas Poussin – Musée du Louvre

Dans l’œuvre de Poussin, la thématique amoureuse procède d’une réflexion sur l’origine du geste créateur, sans doute née de sa rencontre avec le poète italien Giambattista Marino (1569-1625), avec lequel il se lie d’amitié. C’est probablement à ses côtés que Poussin apprend combien l’amour est le fondement même de l’invention et que « Les Métamorphoses » d’Ovide constituent une source inépuisable de sujets pour ses tableaux.

« Vénus épiée par deux satyres » (vers 1626) par Nicolas Poussin – The National Gallery (Londres)
« Bacchanale à la joueuse de guitare dit les Andriens » (1626) par Nicolas Poussin – Musée du Louvre

Si Nicolas Poussin est généralement considéré comme un artiste austère, il est également l’auteur d’œuvres sensuelles, voire érotiques, exécutées d’une touche franche et libre. Dès le 17e siècle, certaines ont été vandalisées ou ont subi des repeints de pudeur, destinés à cacher des parties du corps féminin jugées trop provocantes.

Détail de « Renaud et Armide » (vers 1628) par Nicolas Poussin – Dulwich Picture Gallery
« Vénus et Adonis » (vers 1626-1627) par Nicolas Poussin – The Kimbell Museum of Art (Fort Worth)
« Acis et Galatée » (vers 1626) par Nicolas Poussin – National Gallery of Ireland (Dublin)
« Tempête avec Pyrame et Thisbé » (1651) par Nicolas Poussin – Städelmuseum (Francfort-sur-le-Main)
« Mars et Vénus » (vers 1625) par Nicolas Poussin – Musée du Louvre

Dans l’œuvre de Nicolas Poussin, la suprématie de l’amour est notamment illustrée par la séduction que Vénus exerce sur Mars, le dieu de la guerre. Ce dernier accepte en effet de se laisser désarmer par la déesse de l’amour pour continuer à profiter de ses charmes.
Cette méditation sur l’amour nourrit l’ultime chef-d’œuvre de Nicolas Poussin, « Apollon amoureux de Daphné », resté inachevé à la mort du peintre.

« Apollon amoureux de Daphné » (vers 1664) par Nicolas Poussin – Musée du Louvre

Commissariat de l’exposition

Nicolas Milovanovic, conservateur en chef du Patrimoine au département des Peintures du musée du Louvre
Mickaël Szanto, maître de conférences à l’Université de la Sorbonne
Ludmila Virassamynaïken, conservatrice en chef du Patrimoine, en charge des peintures et sculptures anciennes au musée des Beaux-Arts de Lyon

Mickaël Szanto, Ludmila Virassamynaïken et Nicolas Milovanovic, commissaires de l’exposition « Poussin et l’amour »

Exposition « Picasso / Poussin / Bacchanales »

Pensée dans la continuité de l’exposition « Poussin et l’amour », une exposition-dossier permet d’interroger la place de l’héritage de Poussin dans la construction de l’imaginaire érotique inspiré de l’antique chez Picasso. En 1944, Picasso exécute une esquisse et une gouache d’après le « Triomphe de Pan » (1636) de Nicolas Poussin. La version de Picasso s’inscrit dans un corpus de créations sur le thème du plaisir et des excès de la fête dionysiaque.

« Le Triomphe de Pan » (1636) par un artiste de l’École française, d’après Nicolas Poussin – Musée du Louvre

En savoir +

Consultez la page spéciale dédiée à l’exposition sur le site Internet du musée.

« Nymphe et satyre buvant » (vers 1627) par Nicolas Poussin – National Gallery of Ireland (Dublin) et Musée du Prado (Madrid)

Exposition « Poussin et l’amour »
26 novembre 2022 – 5 mars 2023
Musée des Beaux-Arts de Lyon
20 place des Terreaux
69001 Lyon

À droite : « Renaud et Armide » (vers 1628) par Nicolas Poussin – Dulwich Picture Gallery

[2023] Les expositions en France… à noter sur vos tablettes !

Quelles sont les expositions programmées en 2023 en-dehors de Paris ?

Si vous voyez apparaître ce logo  à côté du titre d’une exposition, cliquez pour découvrir la vidéo d’une visite privée avec le commissaire.

Aix-en-Provence
Hôtel de Caumont
Exposition « Yves Klein, intime » du 28 octobre 2022 au 26 mars 2023
Musée Granet
Exposition « David Hockney. Collection de la Tate » du 28 janvier au 28 mai 2023

Ajaccio
Musée Fesch
+ d’informations

Détail de « Saint Mathieu, l’Evangéliste » par Valentin de Boulogne – Exposition « De Versailles à Amiens » – Musée de Picardie

Amiens
Musée de Picardie
Exposition « De Versailles à Amiens : chefs-d’œuvre de la chambre du Roi-Soleil » du 24 septembre 2022 au 26 février 2023

Angers
Musée des Beaux-Arts d’Angers
Exposition « Une collection d’artistes angevins (1892-1961). La donation Bertrand » du 18 novembre 2022 au 18 juin 2023
Musée Pincé
Exposition « Séduction » du 18 février 2023 au 19 mai 2024

Antibes
Musée Picasso
Exposition « Picasso 1969-1972 : la fin du début » du 8 avril au 25 juin 2023

Arles
Musée Arles Antique
Exposition « Trésors du fond des mers. Un patrimoine archéologique en danger » du 22 octobre 2022 au 20 février 2023

Autun
Musée Rolin
+ d’informations

Bordeaux
Musée des Beaux-Arts de Bordeaux
Exposition « Denis Monfleur. Peuples de pierre » du 2 juin 2023 au 7 janvier 2024
Exposition « Prière de toucher » du 2 juin 2023 au 7 janvier 2024

Brou
Monastère de Brou
Exposition « 100 ans d’exposition à Brou » du 22 octobre 2022 au 30 novembre 2023

« Tête de Méduse (vers 1617-1618,) par Pierre Paul Rubens – Kunsthistorisches Museum (Vienne)

Caen
Musée des Beaux-Arts de Caen
Exposition « Sous le regard de Méduse. De la Grèce archaïque aux arts numériques » du 13 mai au 17 septembre 2023

Château de Chantilly

Chantilly
Château de Chantilly
Exposition « Visages des guerres de religion » du 4 mars au 21 mai 2023
Exposition « Cabinet des leurres » du 4 mars au 21 mai 2023
Exposition « Ingres. L’artiste et ses princes » du 3 juin au 1er octobre 2023
Exposition « Regarder l’histoire en face. L’Italie du XIXe siècle au musée Condé » du 3 juin au 1er octobre 2023
Exposition « Les manuscrits des ducs de Bourbon (XIVe-XVIe siècle) » du 7 octobre 2023 au 6 janvier 2024
Exposition « Par-delà Rembrandt » du 14 octobre 2023 au 6 janvier 2024

Dijon
Musée des Beaux-Arts de Dijon
Exposition « Vieira da Silva, l’œil du labyrinthe » du 16 décembre 2022 au 3 avril 2023

Château d’Écouen

Écouen
Château d’Écouen
Exposition « Le Blason des temps nouveaux » du 19 octobre 2022 au 6 février 2023

Fontainebleau
Château de Fontainebleau
Exposition « Fontainebleau, portraits d’un château » du 21 octobre 2023 à février 2024

Giverny
Musée des impressionnismes
Exposition « Les Enfants de l’impressionnisme » du 31 mars au 2 juillet 2023
Exposition « Renoir à Guernesey, 1883 » du 14 juillet au 10 septembre 2023
Exposition « Flower Power » du 29 septembre 2023 au 7 janvier 2024

Lens
Musée du Louvre-Lens
Voir article dédié

Lille
Palais des Beaux-Arts de Lille
+ d’informations

Lillebonne
Musée gallo-romain Juliobona
Exposition « Qui es-tu Apollon ? De Juliobona à la culture populaire » du 15 avril au 30 novembre 2023

« Bacchanale à la joueuse de guitare » (vers 1626) par Nicolas Poussin – Prêt du musée du Louvre pour l’exposition « Poussin et l’amour » – Musée des Beaux-Arts de Lyon

Lyon
Musée des Beaux-Arts de Lyon
Exposition « Poussin et l’amour » du 26 novembre 2022 au 5 mars 2023
macLYON
Exposition « Incarnations. Le corps dans la collection du macLYON » du 24 février au 9 juillet 2023
Exposition « Nathalie Djurberg & Hans Berg. La peau est une fine enveloppe » du 4 février au 9 juillet 2023
Exposition « Jesper Just » du 24 février au 9 juillet 2023
Musée des Confluences
Exposition « Nous, les fleuves » du 21 octobre 2022 au 27 août 2023
Exposition « Marc Riboud. 100 photographies pour 100 ans » du 24 février au 31 décembre 2023

Mucem de Marseille

Marseille
Musée d’histoire de Marseille
Exposition « Trésors coupables. Pillages archéologiques en France et dans le bassin méditerranéen » du 16 décembre 2022 au 12 novembre 2023
Mucem
Exposition « Alexandrie : futurs antérieurs » du 8 février au 8 mai 2023
Exposition « Barvalo. Roms, Sinti, Manouches, Gitans, Voyageurs… » du 10 mai au 4 septembre 2023
Exposition « Costume Couture » du 12 juillet au 6 novembre 2023
Exposition « Une autre histoire du monde » du 8 novembre 2023 au 8 mai 2024

Meaux
Musée de la Grande Guerre de Meaux
Exposition « Infirmières, héroïnes silencieuses de la Grande Guerre » du 8 avril au 31 décembre 2023

Centre Pompidou Metz

Metz
Centre Pompidou Metz
Exposition « Les portes du possible » du 5 novembre 2022 au 10 avril 2023

Moulins
Musée Anne-de-Beaujeu
+ d’informations

Nancy
Musée des Beaux-Arts de Nancy
Exposition « Architectures impossibles » du 19 novembre 2022 au 19 mars 2023
Université de Lorraine – Bibliothèques de lettres
Exposition « Émile-Louis Burnouf (1821-1907), directeur de l’École française d’Athènes » du 2 mai au 30 juin 2023

« Les baigneuses » (1923) par Suzanne Valadon – Musée d’arts de Nantes

Nantes
Musée d’Arts de Nantes
Exposition « Hyper sensible. Un regard sur la sculpture hyperréalisme » du 7 avril au 3 septembre 2023
Exposition « Suzanne Valadon (1865-1938) : un monde à soi » du 27 octobre 2023 au 11 février 20
Château des ducs de Bretagne – Musée d’histoire de Nantes
Exposition « Genghis Khan, le grand écHange Mongol » du 14 octobre 2023 au 5 mai 2024

« La Grande Vague de Kanagawa » (1830-1831) par Hokusai

Nice
Musée d’Archéologie de Nice / Cimiez
Exposition « L’or et la pourpre » du 29 octobre 2022 au 12 mars 2023
Musée départemental des arts asiatiques
Exposition « Hokusai – Voyage au pied du mont Fuji » du 1er octobre 2022 au 29 janvier 2023
Musée national Marc Chagall
Exposition « Chagall et moi » du 28 janvier 2023 au 8 janvier 2024

Nîmes
Musée de la romanité
Exposition « Dévoiler Nemausus. Jean-Claude Golvin, un architecte et des archéologues » du 8 décembre 2022 au 5 mars 2023
Exposition « Oliver Laric : l’art conteMPorain au service de l’antique » du 21 avril au 22 octobre 2023

Orléans
Hôtel Cabu
Exposition « Gabriel Rabigot (1753-1834), un paysagiste pour l’École de dessin d’Orléans » du 3 décembre 2022 au 30 avril 2023
Musée des Beaux-Arts d’Orléans
Exposition « Jean Bardin (1732-1809), le feu sacré » du 3 décembre 2022 au 30 avril 2023
Exposition « Le trait et l’ombre » du 31 janvier au 30 avril 2023

Paris
Voir article dédié

Pont-Aven
Musée de Pont-Aven
Exposition « Willy Ronis : se retrouver » du 4 février au 28 mai 2023

Rennes
Musée des Beaux-Arts de Rennes
+ d’informations

Roubaix
La Piscine
Exposition « Odette Lepeltier (1914-2006) : forme et couleur » du 18 février au 21 mai 2023
Exposition « Aristide Maillol (1861-1944) : la quête de l’harmonie » du 25 février au 28 mai 2023

Rouen
Musée des Beaux-Arts de Rouen
Exposition « Martin Barré. Les œuvres de la Fondation Gandur pour l’art » du 10 février au 18 septembre 2023
Musée des Antiquités de Rouen
+ d’informations

Rueil-Malmaison
Château de Rueil-Malmaison
+ d’informations

Saint-Germain-en-Laye
Musée d’Archéologie nationale
Exposition « Le monde de Clovis, l’exposition dont vous êtes le héros » du 22 octobre 2022 au 22 mai 2023

Strasbourg
Musée Tomi Ungerer
Exposition « Catherine Meurisse. Une place à soi » du 17 mars au 3 septembre 2023

Toulouse
Abattoirs de Toulouse
Exposition « Niki de Saint Phalle » du 7 octobre 2022 au 5 mars 2023
Musée Saint-Raymond
+ d’informations
Museum
Exposition « Exposition Momies, corps préservés, corps éternels » du 22 octobre 2022 au 2 juillet 2023

Tourcoing
Institut du Monde Arabe-Tourcoing
Exposition « Tarz. Broder au Maroc, hier et aujourd’hui » du 11 mars au 16 juillet 2023

Tours
Musée des Beaux-Arts de Tours
Exposition « L’amour en scène. François Boucher, du théâtre à l’opéra » du 5 novembre 2022 au 30 janvier 2023

Verdun
Mémorial de Verdun
Exposition « Art/Enfer. Créer à Verdun 1914-1918 » du 23 juin au 31 décembre 2022

Exposition « Louis XV : passions d’un roi » – Château de Versailles

Versailles
Château de Versailles
Exposition « Louis XV : passions d’un roi » du 18 octobre 2022 au 19 février 2023

Vif
Musée Champollion
Exposition « Un chantier déchiffré » du 21 octobre 2022 au 31 octobre 2023

Villeuneve-d’Asq
LaM
Exposition « Chercher l’or du temps. Surréalisme, art naturel, art brut, art magique » du 14 octobre 2022 au 29 janvier 2023

Si vous prévoyez de visiter l’une de ces expositions, je vous invite à vérifier les informations sur le site Internet du musée en cliquant sur son nom.

Vous avez repéré une exposition qui n’est pas dans cet article ? N’hésitez pas à le signaler en commentaire.

Bonne visite !

En complément, une sélection d’expositions à Paris vous est proposée en cliquant ici.

Exposition « Poussin et l’amour » – Musée des Beaux-Arts de Lyon

[2023] Les expositions (à ne pas manquer) à Paris

Quelles sont les expositions programmées en 2023 à Paris ?

Voici une sélection – non exhaustive – d’expositions inspirantes pour vos sorties cette année.

Si vous voyez apparaître ce logo  à côté du titre d’une exposition, cliquez pour découvrir la vidéo d’une visite privée avec le commissaire.

Archives Nationales – site Paris, hôtel de Soubise
Exposition « Louis XVI, Marie-Antoinette et la Révolution. La famille royale aux Tuileries (1789-1792) » du 29 mars au 3 juillet

Beaux Arts de Paris
Exposition « Gribouillage / Scarabocchio de Léonard de Vinci à Cy Twombly » du 8 février au 30 avril 2023

Bibliothèque nationale de France – site Richelieu

Bibliothèque nationale de France
Exposition « L’invention de l’Imprimerie » du 12 avril au 16 juillet 2023
Exposition « Degas en noir et blanc » du 30 mai au 3 septembre 2023

Bourse du Commerce
Exposition « Danh Vo » du 8 février au 24 avril 2023
Exposition « Diana Thater » du 18 janvier au 8 mai 2023
Exposition « Pierre Huyghe » du 25 janvier au 15 mai 2023
Exposition « Jonathan de Andrade » du 20 janvier au 15 mai 2023
Exposition « Hicham Berrada » du 11 janvier au 4 septembre 2023
Exposition « Avant l’orage » du 8 février au 11 septembre 2023
Exposition « Tacita Dean » du 24 mai au 11 septembre 2023
Exposition « Edith Dekyndt » du 8 février au 11 septembre 2023

Centre Pompidou
Exposition « Serge Gainsbourg. Le mot exact » du 25 janvier au 8 mai 2023
Exposition « Sayed Haider Raza » du 15 février au 15 mai 2023
Exposition « Germaine Richier » du 1er mars au 12 juin 2023
Exposition « Norman Foster » du 3 mai au 7 août 2023
Exposition « Moses Vorobeichic / Moï Ver / moï Wer / Moshe Raviv » du 12 avril au 28 août 2023
Exposition « Marina Gadonneix » du 12 avril au 28 août 2023

Exposition « Top secret : cinéma et espionnage » – Cinémathèque Française

Cinémathèque Française
Exposition « Top secret : cinéma et espionnage » du 21 octobre 2022 au 21 mai 2023

Cité de l’Architecture et du Patrimoine
Exposition « Notre-Dame de Paris. Des bâtisseurs aux restaurateurs » du 15 février 2023 au 29 avril 2024
Exposition « Métro ! Le Grand Paris en mouvement » du 2 nombre 2023 au 28 avril 2024

Fondation Custodia
Exposition « Cabinet de dessins néerlandais : le XVIIIe. Collection des musées royaux des Beaux-Arts de Belgique » du 25 février au 14 mai 2023

Fondation Louis Vuitton (Paris)

Fondation Louis Vuitton
Exposition « Basquiat x Warhol, à quatre mains » du 5 avril au 28 août 2023

Grande Halle de la Villette
Exposition « Ramsès et l’or des Pharaons » du du 7 avril au 6 septembre 2023

Institut Giacometti
Exposition « Alberto Giacometti / Salvador Dalí. Jardins de rêves » du 13 décembre 2022 au 9 avril 2023

Institut du Monde Arabe
Exposition « Sur les routes de Samarcande. Merveilles de soie et d’or » du 23 novembre 2022 au 4 juin 2023

Maison de la Culture du Japon à Paris
+ d’informations

Maison Européenne de la Photographie
Exposition « Zanele Muholi » du 1er février au 21 mai
Exposition « Cédrine Scheidig : de la mer à la terre » du 1er février au 26 mars 2023
Exposition « Diane Severin Nguyen » du 31 mars au 21 mai 2023

Maison de Victor Hugo
Exposition « Louis Boulanger (1806-1867), peintre rêveur » du 10 novembre 2022 au 5 mars 2023

Mobilier national
+ d’informations

Musée de l’Armée

Musée de l’Armée
Exposition « La Haine des clans. Guerres de Religion, 1559-1610 » du 5 avril au 30 juillet 2023
Exposition « Célébrer la victoire » du 11 octobre 2023 au 28 janvier 2024

Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme
Exposition « Tu te souviendras de moi. Paroles et dessins des enfants de la maison d’Izieu, 1943-1944 » du 26 janvier au 23 juillet 2023
Exposition « Pierre Dac. Le Parti d’en rire » du 20 avril au 27 août 2023

Musée d’Art moderne de la Ville de Paris
Exposition « Anna-Eva Bergman. Voyage vers l’intérieur » du 31 mars au 16 juillet 2023

Musée des Arts Décoratifs
Exposition « Des cheveux et des poils » du 5 avril au 17 septembre 2023
Exposition « Mode et sport » du 20 septembre 2023 au 7 avril 2024
Exposition « Iris van Herpen » du 29 novembre 2023 au 28 avril 2024

Musée Bourdelle
Exposition « Philippe Cognée. La peinture d’après » du 15 mars au 16 juillet 2023

Musée Carnavalet
Exposition « Philippe Starck, de Paris à Paris » du 29 mars au 27 août 2023

Musée Cernuschi
Exposition « L’encre en mouvement, Une histoire de la peinture chinoise au XXe siècle » du 21 octobre 2022 au 5 mars 2023

Exposition « Toulouse 1300 – 1400. L’éclat d’un gothique méridional » – Musée de Cluny

Musée de Cluny
Exposition « Toulouse 1300 – 1400. L’éclat d’un gothique méridional » du 18 octobre 2022 au 22 janvier 2023
Exposition « Voyage dans le cristal de roche » du 26 septembre 2023 au 14 janvier 2024

Musée Cognacq-Jay
Exposition « Le pastel, entre ligne et couleur. Chefs-d’œuvre des collections du musée Cognacq-Jay » du 12 octobre 2023 au 11 février 2024

Musée Eugène-Delacroix
+ d’informations

Musée Guimet (Paris)

Musée Guimet
Exposition « Hiroshige et l’éventail – Voyage dans le Japon du XIXe siècle » du 15 février au 29 mai 2023

Musée de l’Homme
Exposition « Arts et préhistoire » du 16 novembre 2022 au 22 mai 2023
Exposition « Picasso et la préhistoire » du 8 février au 12 juin 2023

« Christ mort soutenu par deux anges » par Giovanni Bellini – Gemäldegalerie (Berlin)

Musée Jacquemart André
Exposition « Giovanni Bellini » du 3 mars 2023 au 17 juillet 2023

Musée de la Légion d’honneur
Exposition « Décorations présidentielles & diplomatie » du 14 juillet 2022 au 13 juillet 2023

Musée de la Libération de Paris
Exposition « Alliés dans le désert. Leclerc et les Britanniques 1940 -1943 » du 15 mars au 16 juillet 2023

Musée du Louvre
Voir article dédié

Musée du Luxembourg
Exposition « Léon Monet, frère de l’artiste et collectionneur » du 15 mars au 16 juillet 2023
Exposition « Gertrude Stein et Picasso. L’invention du langage » du 13 septembre au 28 janvier 2024

Musée Maillol

Musée Maillol
Exposition « Elliott Erwitt » du 23 mars au 15 août 2023

Musée Marmottan-Monet
Exposition « Néo-romantiques, un moment oublié de l’art moderne » du 8 mars au 18 juin 2023

Musée de Montmartre
+ d’informations

Musée de l’Orangerie
Exposition « Matisse. Cahiers d’art, le tournant des années 30 » du 1er mars au 29 mai 2023

« Le docteur Paul Gachet » (1890) par Vincent Van Gogh – Musée d’Orsay

Musée d’Orsay
Exposition « Maurice Denis. Les Amours de Marthe » du 10 janvier au 14 mai 2023
Exposition « Pastels du musée d’Orsay » du 14 mars au 02 juillet 2023
Exposition « Claude Rutault, d’après les maîtres : la porte de la peinture » du 18 avril au 16 juillet 2023
Exposition « Manet / Degas » du 28 mars au 23 juillet 2023
Exposition « Louis Janmot. Le Poème de l’âme » du 12 septembre 2023 au 7 janvier 2024
Exposition « Van Gogh à Auvers-sur-Oise. Les derniers mois » du 3 octobre 2023 au 28 janvier 2024

Musée Picasso
Exposition « Faith Ringgold » du 31 janvier au 2 juillet 2023
Exposition « Célébration Picasso, la collection prend des couleurs » du 7 mars au 27 août 2023

Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Musée du Quai Branly – Jacques Chirac
Exposition « Senghor et les arts. Réinventer l’universel » du 7 février au 19 novembre 2023
Exposition « Ouvrir l’album du monde : Photographies 1842-1896 » du 25 avril au 13 juillet 2019.
Exposition « Songlines. Chant des pistes du désert australien » du 4 avril au 2 juillet 2023
Exposition « Anne Eisner (1911-1967). Une artiste américaine au Congo » du 4 avril au 3 septembre 2023

Musée de la Vie Romantique
Exposition « Françoise Pétrovitch » du 5 avril au 10 septembre 2023

Musée Zadkine
Exposition « Ossip Zadkine. Une vie d’ateliers » du 11 novembre 2022 au 2 avril 2023

Palais Galliera
Exposition « 1997 : fashion big bang » du 7 mars au 16 juillet 2023

Palais de la Porte Dorée
Exposition « Paris et nulle part ailleurs » du 27 septembre 2022 au 22 janvier 2023

Petit Palais (Paris)

Petit Palais – Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Exposition « Sarah Bernhardt » du 14 avril au 27 août 2023
Exposition « Trésors en noir et blanc » du 12 septembre 2023 au 14 janvier 2024
Exposition « Paris des Modernes » du 14 novembre 2023 au 14 avril 2024

Philharmonie de Paris
Exposition « Basquiat Soundtracks » du 6 avril au 30 juillet 2023

Je vous invite à vérifier les dates des expositions sur le site Internet des musées en cliquant sur leur nom. Bonnes visites !

Une sélection d’expositions hors Paris sera prochainement disponible sur mon Blog.

[2023] Les expositions au(x) Louvre

De Paris à Lens en passant par Abu Dhabi, quelles sont les expositions programmées en 2023 par le(s) Louvre ?

Musée du Louvre

« La Transfiguration du Christ » (1480) par Giovanni Bellini (1425/1433 – 1516) – Musée de Capodimonte (Naples)

Exposition « Naples à Paris. Le Louvre invite le musée de Capodimonte »
7 juin 2023 – janvier 2024
Musée du Louvre

Installé dans une ancienne résidence de chasse des souverains Bourbon, le musée de Capodimonte abrite l’une des plus importantes pinacothèques d’Europe, un cabinet de dessins exceptionnel ainsi qu’un ensemble remarquable de porcelaines.
Une soixantaine de chefs-d’œuvre du musée napolitain sera exposée dans trois lieux différents du Louvre.

« Antéa » ou « Portrait de jeune femme » (vers 1524-1527) de Parmigianino (1503-1540) – Musée Capodimonte (Naples)

Dans la Grande Galerie, trente-trois tableaux du musée de Naples viendront dialoguer avec les collections du Louvre. Cela permettra de découvrir la « Crucifixion » de Masaccio, artiste majeur de la Renaissance florentine mais absent des collections du Louvre, un grand tableau d’histoire de Giovanni Bellini, « La Transfiguration du Christ », dont le Louvre ne possède pas d’équivalent ou encore trois des plus magnifiques tableaux de Parmigianino, dont la célèbre et énigmatique « Antéa ». La confrontation de ces oeuvres avec les Corrège du Louvre promet assurément d’être l’un des moments forts de cette réunion.

Dans la salle de la Chapelle (Aile Sully, 1er étage) seront notamment réunis le « Portrait du pape Paul III Farnèse avec ses neveux » par Titien et le « Portrait de Giulio Clovio » par Greco et l’extraordinaire biscuit de Filippo Tagliolini, « La Chute des Géants ».

Enfin, dans la salle de l’Horloge (Aile Sully, 2e étage) seront exposés « Moïse devant le buisson ardent » » par Raphaël et le Groupe de soldats » par Michel-Ange, préparatoires aux décors du Vatican et aujourd’hui reconnus comme de rares oeuvres autographes. Le carton de la « Madone du divin amour » et celui de « Vénus et l’Amour », oeuvres exécutées dans l’entourage immédiat des deux maîtres, seront également présentés. Ces oeuvres rarissimes viendront dialoguer avec de célèbres cartons conservés au Cabinet des Dessins du Louvre comme la « Sainte Catherine » de Raphaël ou encore le carton de « La Modération » de Giulio Romano.

Notre-Dame de Paris

Exposition « Le trésor de Notre-Dame. Des origines à Viollet-le-Duc »
19 octobre 2023 – 19 février 2024
Musée du Louvre

Au moment où s’achèveront les travaux de restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le musée du Louvre présentera une exposition consacrée au trésor de Notre-Dame depuis ses origines jusqu’à son renouveau et son épanouissement avec Viollet-le-Duc sous le Second Empire. l’exposition tentera aussi de remonter le temps et de renouer avec l’histoire du trésor avant la Révolution.

Exposition « Claude Gillot »
9 novembre 2023 – 12 février 2024
Musée du Louvre

Dessinateur et graveur, Claude Gillot (1673-1722) tient une grande part de sa réputation à la fantaisie de ses dessins et à la liberté de ses gravures, lui valant de faire figure d’artiste indiscipliné. En réunissant près d’une centaine d’œuvres, l’exposition s’attachera à montrer combien le dessin, dans sa diversité technique, fut le moyen d’expression privilégié de l’artiste, tandis que son œuvre peint est rare, limité à moins d’une dizaine de toiles, non sans poser des questions d’attribution.

Profitez également des derniers jours d’ouverture des expositions 2022 du Louvre.

Exposition « Dessins bolonais du XVIe siècle dans les collections du Louvre » – Musée du Louvre

Exposition « Dessins bolonais du XVIe siècle dans les collections du Louvre »
22 septembre 2022 – 16 janvier 2023
Musée du Louvre

À travers une sélection de 44 feuilles, l’exposition proposée par le département des Arts graphiques du Louvre permet de découvrir, aux côtés d’artistes majeurs, des personnalités restées parfois encore dans l’ombre. + d’informations

Exposition « Les Choses – Une histoire de la nature morte depuis la Préhistoire » – Musée du Louvre

Exposition « Les Choses – Une histoire de la nature morte depuis la Préhistoire »
13 octobre 2022 – 23 janvier 2023
Musée du Louvre

Cette exposition rend hommage à Charles Sterling, grand historien de l’art, en intégrant tout ce qui a renouvelé nos perspectives sur la « nature morte », en histoire de l’art, littérature, philosophie, archéologie, botanique ou écologie. + d’informations

[Visite privée] avec Laurence Bertrand Dorléac > cliquer ici

Exposition « Splendeurs des oasis d’Ouzbékistan » – Musée du Louvre

Exposition « Splendeurs des oasis d’Ouzbékistan »
23 novembre 2022 – 6 mars 2023
Musée du Louvre

Dans la Petite Galerie du Louvre, l’exposition présente un ensemble de plus de 170 œuvres, parmi lesquelles des trésors nationaux ouzbeks jamais montrés en Occident mais restaurés pour l’occasion. + d’informations

Louvre-Lens

Louvre-Lens

Exposition « Paysages »
29 mars – 24 juillet 2023
Louvre-Lens

Afin de décrypter ce qu’est un paysage, l’exposition plonge aux sources des représentations artistiques et suit l’artiste dans les étapes de son travail, depuis l’esquisse préparatoire jusqu’à l’œuvre achevée . Elle explore ainsi différents types de paysages et de points de vue sur la nature, du petit dessin jusqu’au gigantesque panorama, de la plaine paisible jusqu’aux volcans menaçants, de l’instant éphémère jusqu’à la vision d’éternité, de la figuration jusqu’à l’abstraction. + d’informations

Exposition « Les animaux fantastiques »
27 septembre 2023 – 15 janvier 2024
Louvre-Lens

Les animaux fantastiques tiennent une place discrète mais constante dans nos imaginaires contemporains, comme en témoigne leur présence dans des œuvres aussi différentes que « Harry Potter » ou « Game of Thrones ». L’exposition interroge l’origine et les fonctions de ces créatures ambiguës, tour à tour images de la terreur et de l’attirance qu’inspire le divin, le transcendant et l’inconnu, ou expression de notre inconscient camouflé, incarnations de nos angoisses ou de notre nostalgie pour le merveilleux. + d’informations

Exposition « Champollion, La voie des hiéroglyphes » – Louvre-Lens

Profitez des derniers jours de l’exposition sur Champollion.

Exposition « Champollion, La voie des hiéroglyphes »
28 septembre 2022 – 16 janvier 2023
Louvre-Lens

À l’occasion du 200e anniversaire du déchiffrement des hiéroglyphes, et pour célébrer son 10e anniversaire, le Louvre-Lens organise une grande exposition dédiée à Jean-François Champollion. + d’informations

[Visite privée] avec Laurence Bertrand Dorléac > cliquer ici

Dôme du Louvre Abu Dhabi – © Travelvlogus, Travel To The World / Wikimedia Commons

Louvre Abu Dhabi

Exposition «Bollywood Superstars : histoire d’un cinéma indien »
Prochainement au Louvre Abu-Dhabi

Présentant des extraits d’une quarantaine de films et plus de 80 œuvres d’art, l’exposition se penchera sur les origines diverses du cinéma indien. Du traditionnel théâtre d’ombre du 19ème siècle aux dieux de l’écran du 21ème siècle, en passant par le cinéma muet, l’exposition explore la richesse de la tradition indienne de fabrication des images, l’influence qu’exercent sur elle des arts populaires tels que le conte, la danse et le théâtre, ainsi que les relations étroites qu’elle entretient avec la mythologie et la religion. + d’informations

En attendant, profitez des derniers jours de l’exposition sur l’impressionnisme.

Exposition « Impressionnisme : la modernité en mouvements »
12 octobre 2022 – 5 février 2023
Louvre Abu Dhabi

Organisée en partenariat avec le musée d’Orsay, l’exposition invite à redécouvrir plus de 150 chefs-d’œuvre dans l’une des plus importantes rétrospectives organisées en dehors de la France, avec les tableaux de Manet à Degas, en passant par Monet, Pissarro, Renoir et Cézanne. + d’informations

À très bientôt au(x) Louvre !

[2022] Les 10 visites privées les + vues sur ma chaîne YouTube

Quelles ont été les visites privées les + vues en 2022 sur ma chaîne YouTube ?

Du musée du Louvre à Paris au Louvre-Lens, de Versailles à Fontainebleau, de Lille à Lyon, de Chantilly à Montpellier, de Tours à Nancy, l’année 2022 a été riche en événements culturels.
Nos rencontres avec les conservateurs de musées et les commissaires d’expositions nous ont permis d’admirer les œuvres de François Boucher et Auguste Rodin, de François Clouet et Albrecht Dürer, la collection Morozov et celle de Giorgio Vasari, les écrits de Marcel Proust et de Céline, les découvertes de Champollion et les trésors de la BnF… et tant d’autres visites incroyables !

Après deux années marquées par le covid, avec une augmentation importante des visiteurs « virtuels », 3.200 nouveaux abonnés ont rejoint ma chaîne YouTube et 532.000 vidéos qui ont été vues cette année.

Mais quelles sont les visites privées qui ont eu le plus de succès sur ma chaîne YouTube ?

Voici le Top 10 des visites privées en 2022 !

10ème place : Exposition « Albrecht Dürer. Gravure et Renaissance » au château de Chantilly

Albrecht Dürer a contribué, par ses gravures, à façonner la Renaissance européenne en se plaçant au cœur des échanges artistiques. Rarement exposé en France, cet immense artiste était mis à l’honneur avec plus de 200 œuvres.

5.700 vues

9ème place : Exposition « À la mort, à la vie ! » au musée des Beaux-Arts de Lyon

Près de 160 estampes, gravures, dessins, peintures, sculptures et installations pour rappeler que toute vie humaine a une fin, mais aussi combien la vie est belle et précieuse !

5.800 vues

8ème place : Exposition « Les Animaux du Roi » au château de Versailles

L’exposition s’attachait à décrire le lien qu’entretenait la Cour du Roi avec les animaux, qu’ils soient de compagnie, exotiques ou « sauvages » et invitait le visiteur à s’interroger sur la place de l’animal dans la société actuelle.

9.500 vues

7ème place : Exposition « Caravage. Un coup de fouet » à Rouen

L’exposition permet de confronter « La Flagellation du Christ à la colonne » de Rouen avec l’autre tableau de Caravage, conservé au musée de Capodimonte de Naples.

10.100 vues

6ème place : Exposition « L’aventure Champollion » à la BnF

À l’âge de 32 ans, Jean-François Champollion (1790-1832) offre au monde la possibilité de connaître les noms des pharaons égyptiens, de déchiffrer les papyrus les plus anciens et de comprendre les hiéroglyphes gravés sur les temples.

11.300 vues

5ème place : Exposition « Les Choses » au musée du Louvre

Une exposition d’auteur proposant une vision nouvelle d’un genre longtemps considéré comme mineur et dont l’intitulé en français n’est pas sans poser question : la nature morte.

13.900 vues

4ème place : Exposition « Peindre hors du monde » au musée Cernuschi

L’exposition permet d’admirer une partie de la collection du musée d’art de Hong Kong qui conserve un peu plus de 7.000 calligraphies et peintures chinoises.

14.100 vues

3ème place : Musée de la Bibliothèque nationale de France

Le site Richelieu de la Bibliothèque nationale de France conserve les collections de manuscrits, dessins, gravures, photographies, cartes et plans, monnaies et médailles, antiques et bijoux…. Après douze ans de travaux, le site a rouvert ses portes en 2022, dévoilant son magnifique musée.

18.400 vues

2ème place : Exposition « Pharaon des Deux Terres » au musée du Louvre

Vincent Rondot, directeur du département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre, raconte l’épopée des rois de Napata, partis à la conquête de l’Égypte vers 730 av. J.-C.

18.700 vues

1ère place : La collection Morozov à la Fondation Louis Vuitton

Publié fin 2021, cet entretien avec Anne Baldassari, commissaire générale de l’exposition de la Fondation Louis Vuitton, occupe – tout comme l’an dernier malgré sa publication fin 2021 – la première place du Top 10.

23.600 vues

Vous avez aimé une exposition en particulier ?

N’hésitez pas à témoigner de vos coups de cœur en 2022 en postant un commentaire sur cet article.

Rendez-vous en 2023 pour de nouvelles visites !

Exposition « Poussin et l’amour » au musée des Beaux-Arts de Lyon

[Entretien] Nicolas Milovanovic, conservateur en chef du patrimoine au Musée du Louvre

Nicolas Milovanovic, conservateur en chef du patrimoine au département des Peintures du musée du Louvre, répond aux questions de Nicolas Bousser et Antoine Lavastre pour le web-magazine Coupe-File Art. Il évoque son parcours, ses projets, ainsi que le métier de conservateur du Patrimoine.

Un moment privilégié que je suis très heureux de pouvoir partager avec vous.

« Si vous y croyez vraiment, si vous êtes convaincu, si vous vous accrochez, si vous êtes obstiné, vous y arriverez ! » – Nicolas Milovanovic

Nicolas Bousser et Antoine Lavastre du web-magazine Coupe-File Art avec Nicolas Milovanovic

Prochainement, vous pourrez retrouver Nicolas Milovanovic dans une web-série réalisée au cœur des collections du musée du Louvre pour le web-magazine Coupe-File Art et pour mon Blog.

Image de la web-série réalisée pour le web-magazine Coupe-File Art et pour mon Blog

Nicolas Milovanovic est l’un des co-commissaires, avec Ludmila Virassamynaïken et Mickaël Szanto, de l’exposition « Poussin et l’amour » proposée du 26 novembre 2022 au 5 mars 2023 par le musée des Beaux-Arts de Lyon.

Un entretien à lire

Retrouvez la transcription de cet entretien sur le site du web-magazine Coupe-File Art.

Nicolas Bousser et Antoine Lavastre du web-magazine Coupe-File Art avec Nicolas Milovanovic

[Visite privée] Exposition « Louis XV : passions d’un roi » au château de Versailles

Exposition « Louis XV : passions d’un roi »
18 octobre 2022 – 19 février 2023
Château de Versailles

Le château de Versailles consacre, pour la première fois, une grande exposition au roi Louis XV à l’occasion du tricentenaire du retour de la Cour à Versailles. Avec des prêts d’œuvres provenant de collections du monde entier, pour beaucoup inédites ou jamais présentées en France, cette exposition spectaculaire propose un éclairage nouveau sur un personnage historique dont le règne et la personnalité demeurent encore méconnus.

Pour cette visite privée exceptionnelle, vous êtes accompagnés par Hélène Delalex, conservatrice du patrimoine et Yves Carlier, conservateur général du patrimoine au musée national des châteaux de Versailles et de Trianon.

Couronne de Louis XV (1722) par Augustin Duflos – Musée du Louvre
Détail de « Madame de Ventadour avec le roi Louis XIV et ses héritiers » (vers 1715) attribué à Nicolas de Largillière (1656-1746) et atelier – The Wallace Collection (Londres)

La première partie de l’exposition est consacrée à l’homme privé et revient sur l’enfance du Roi, son éducation, son entourage et sa famille. Elle permet de mieux comprendre comment s’est forgée la personnalité du monarque surnommé le « Bien-Aimé ». De nature timide et mélancolique, Louis XV préfère l’intimité des appartements privés à la vie publique et s’entoure d’un cercle restreint de femmes et d’hommes auxquels il voue toute sa confiance. Homme profondément croyant, il a paradoxalement maintenu tout au long de sa vie des relations avec des favorites qui ont, pour certaines – madame de Pompadour notamment –, exercé une influence majeure sur le Roi.

« Un lion d’Afrique combattu par des Dogues » (1757) par Jean-Jacques Bachelier – Musées d’Amiens

La deuxième partie, dédiée aux passions du roi, permet d’évoquer ses passions personnelles au premier rang desquelles, les sciences, les livres, la botanique, la chasse mais aussi le goût pour les bâtiments. Il fait de Trianon un jardin d’expérimentations botaniques et commande des objets scientifiques à la pointe de la technologie.

Commode de la chambre de Louis XV à Versailles (1739) par Antoine-Robert Gaudreaus (vers 1682-1746) et Jacques Caffieri (1678-1755) – The Wallace Collection (Londres)

Enfin, la dernière partie intitulée Louis XV et les arts de son temps, met en valeur le style indissociable de son règne tout en montrant l’univers dans lequel il évoluait au quotidien. Des chefs-d’œuvres insignes qui entouraient le Roi et ses proches dans leur vie quotidienne sont présentés en fi ode parcours.

Exposition « Louis XV : passions d’un roi » – Château de Versailles

Commissariat de l’exposition

Yves Carlier, conservateur général du patrimoine, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon
Hélène Delalex, conservatrice du patrimoine, musée national des châteaux de Versailles et de Trianon

« Madame de Pompadour en Amitié » (1753) par Jean-Baptiste Pigalle – Musée du Louvre

En savoir +

Consultez la page spéciale sur le site Internet du château de Versailles.

Exposition « Louis XV : passions d’un roi » – Château de Versailles

Exposition « Louis XV : passions d’un roi »
18 octobre 2022 – 19 février 2023
Château de Versailles
Place d’Armes
78000 Versailles

Détail de « Madame de Pompadour à son métier à broder » par François-Hubert Drouais – The National Gallery (Londres)

[Visite privée] Exposition « Afghanistan, ombres et légendes » au musée Guimet

Exposition « Afghanistan, ombres et légendes »
26 octobre 2022 – 6 février 2023
Musée national des arts asiatiques – Guimet (Paris)

À l’occasion du centenaire de la Délégation archéologique française en Afghanistan (DAFA), le musée Guimet propose une exposition consacrée aux découvertes archéologiques et aux relations entre la France et l’Afghanistan. Grâce aux partages des objets issus des fouilles, se sont constituées à Paris les collections afghanes les plus belles d’Occident.

Pour cette visite privée, vous êtes guidés par Nicolas Engel, conservateur des collections Afghanistan-Pakistan du musée Guimet à Paris.

« Tête féminine » (3e-4e siècle) – Afghanistan – MNAAG
« Voyage à Paris des souverains d’Afghanistan : le roi Amanullah, la reine Soraya et le président Gaston Doumergue » en février 1928 – Archives MNAAG
Exposition « Afghanistan, ombres et légendes » – MNAAG

La création de la DAFA en 1922 a initié les premières recherches archéologiques dans un jeune État indépendant, alors en quête de modernité. Pendant les années 1945-1982, la volonté afghane en matière de maîtrise de son patrimoine et de son identité nationale permet une installation en permanence de la DAFA à Kaboul.

La période de conflits de 1979 à 2001 est marquée par l’arrêt des recherches archéologiques sur le terrain, le départ de la DAFA de Kaboul en 1982, les pillages et la destruction du musée de Kaboul.

À partir de 2003, les recherches reprennent, avec la réouverture de la DAFA à Kaboul et le retour ponctuel d’autres missions archéologiques étrangères.

La prise de Kaboul par les Talibans, le 15 août 2021, signe la chute du gouvernement et le départ des institutions patrimoniales, dont la DAFA relocalisée à Paris, ainsi que le retour d’une chape de plomb pesant sur l’ensemble de la société afghane. Aujourd’hui, bon nombre d’acteurs patrimoniaux et d’ambassades occidentales restent dans l’expectative.

« Avalokiteshvara » (7e-8e siècle) – Khair Khane (Afghanistan) – MNAAG
Main d’un Bouddha colossal (5e-6e siècle) et fragment de main monumentale (6e-7e siècle) – Bamiyan (Afghanistan) – MNAAG
Exposition « Afghanistan, ombres et légendes » – MNAAG
Gobelet, épisodes de l’enlèvement d’Europe, et de Ganymède et l’aigle (1er-2e siècle) – Begram (Afghanistan) – MNAAG
Pesons de balance en forme de buste de Mercure et d’Athéna (1er-2e siècle) – Begram (Afghanistan) – MNAAG
« Bouddha en posture de délassement royal » (fin du 7e siècle) – Fondukistan (Afghanistan) – MNAAG

Commissariat de l’exposition

Nicolas Engel, conservateur des collections Afghanistan – Pakistan, MNAAG
Sophie Makariou, commissaire générale, conservatrice générale du patrimoine

Exposition « Afghanistan, ombres et légendes » – MNAAG

En savoir +

Consultez la page spéciale sur le site Internet du musée.

Fiches photographiques : démontage des stucs – Photographies de la mission Daniel Schlumberger (1949) – Lashkari Bazar (Afghanistan)- MNAAG

Exposition « Afghanistan, ombres et légendes »
26 octobre 2022 – 6 février 2023
Musée national des arts asiatiques – Guimet
6, place d’Iéna
75116 Paris

Deux rois serpents (naga) (fin du 7e siècle) – Fondukistan (Afghanistan) – MNAAG

[Visite privée] Exposition « Toulouse 1300-1400 » au musée de Cluny

Exposition « Toulouse 1300 – 1400. L’éclat d’un gothique méridional »
18 octobre 2022 – 22 janvier 2023
Musée de Cluny (Paris)

Réouvert depuis mai 2022, le musée de Cluny propose aujourd’hui une exposition rassemblant plus de 80 œuvres témoignant de la richesse de la création toulousaine au XIVe siècle, autant que du va-et-vient d’influences entre Toulouse, Avignon et les vallées pyrénéennes.
À cette période, Toulouse fait partie des plus grandes villes de France avec Paris, Lyon, Orléans, Rouen… La cité languedocienne connaît une forme d’apogée durant la première moitié du XIVe siècle. Rattachée au royaume de France depuis 1271, la ville a gardé sa personnalité, tout en se développant économiquement.

Pour cette visite privée, laissez-vous guider par Béatrice de Chancel-Bardelot, conservatrice générale du patrimoine au musée de Cluny.

« Vierge à l’Enfant » dite « Notre-Dame de Bonne-Nouvelle – Musée des Augustin (Toulouse)

L’organisation de la ville et le mode de vie à Toulouse sont évoqués dans la première partie de l’exposition, donnant un aperçu de la céramique de la table toulousaine, ou, à travers des épitaphes, de la diversité des Toulousains du XIVe siècle.

Jean Tissendier en donateur – Musée des Augustins (Toulouse)

La deuxième partie de l’exposition est introduite par la figure du commanditaire des statues de la chapelle de Rieux, le franciscain Jean Tissendier. Ces œuvres sont parmi les plus belles sculptures polychromées du XIVe siècle, à l’échelle de la France et même de l’Europe.

Missel de Jean Tissendier (vers 1319) – Bibliothèque d’Étude et du Patrimoine – Périgord (Toulouse)

Une quinzaine de manuscrits et feuillets enluminés permet d’évoquer la miniature toulousaine. Ces pages colorées témoignent de l’originalité des enlumineurs toulousains, influencés par les modèles parisiens, mais aussi par l’art des peintres catalans ou de leurs confrères italiens.

Triptyque de Saint-Sulpice-la-Pointe (vers 1300) – Musée de Cluny – musée national du Moyen Âge

C’est le va-et-vient d’influences, entre Toulouse, Avignon et les vallées pyrénéennes qui est évoqué dans la troisième section, où prennent également place de l’orfèvrerie, pièces en argent au poinçon de la ville de Toulouse.

« Panneau de la Crucifixion » par Juan Oliver – Museo diocesano (Pampelune)

Commissariat de l’exposition

Béatrice de Chancel-Bardelot, conservatrice générale au musée de Cluny
Charlotte Riou, conservatrice au musée des Augustins à Toulouse

En savoir +

Consultez le site Internet du musée de Cluny.

Exposition « Toulouse 1300 – 1400. L’éclat d’un gothique méridional »
18 octobre 2022 – 22 janvier 2023
Musée de Cluny
28 Rue du Sommerard
75005 Paris

Saint Jean l’Evangéliste – Musée des Augustins (Toulouse)

[Exposition] « Splendeurs des oasis d’Ouzbékistan » au musée du Louvre

Exposition « Splendeurs des oasis d’Ouzbékistan »
23 novembre 2022 – 6 mars 2023
Petite Galerie du Musée du Louvre

Dans la Petite Galerie du Louvre, l’exposition invite à un voyage en Ouzbékistan, état d’Asie centrale de 33 millions d’habitants, à la découverte de dix-neuf siècles de son histoire. Elle présente un ensemble de plus de 170 œuvres, parmi lesquelles des trésors nationaux ouzbeks jamais montrés en Occident mais restaurés pour l’occasion, et propose une immersion totale entre Samarcande et Boukhara grâce à des projections sur deux écrans géants.

Gengis Khan, Tamerlan, Marco Polo, autant de noms légendaires qui continuent à vivre dans nos imaginaires. Pourtant, l’Ouzbékistan reste largement méconnu. Le pays est entouré par le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Afghanistan et le Turkménistan, dans une région qui a fasciné Alexandre le Grand et les khalifes de Bagdad.

Tête de guerrier (1° siècle ap. J.-C.) – Khalchayan (Ouzbékistan) – Musée national des Arts d’Ouzbékistan (Tachkent)
Tête de guerrier (1° siècle ap. J.-C.) – Khalchayan (Ouzbékistan) – Musée national des Arts d’Ouzbékistan (Tachkent)

Le temps des états-Oasis et des royaumes

La naissance de la route de la soie, réseau de routes caravanières empruntées pour relier l’Extrême-Orient à la Méditerranée, est mentionnée par les sources chinoises dès le IIe siècle avant notre ère. À cette période se forment les États-Oasis d’Asie centrale.

Haut-relief à double registre représentant des adorants (2º-3° siècle ap. J.-C.) – ancienne Termez (Ouzbékistan) – Musée archéologique (Termez)

Le bouddhisme se développe dès le Ier siècle de notre ère.
Les parures et bijoux en or rendent compte de l’opulence qui caractérisait ces carrefours d’échanges commerciaux.

Les royaumes du milieu et l’apogée d’un art de cour

La fin du IIIe siècle voit se développer le commerce, avec l’enrichissement des royaumes sogdiens – au centre de l’Ouzbékistan actuel – dits « du milieu » car situés entre la Chine et la Méditerranée. L’art de cour atteint son apogée à partir du IVe siècle.

Personnage royal à dos d’éléphant combattant des fauves (vers 730) – Varakhsha (Ouzbékistan) – Musée national des Arts d’Ouzbékistan (Tachkent)

Les monumentales peintures murales des résidences princières de Varakhsha – à l’ouest de Boukhara – sont exceptionnellement mises à l’honneur grâce aux prêts du Musée des Beaux-Arts de Tachkent.

Personnage nimbé tenant une écharpe au-dessus de sa tête 3(° quart du 8º siècle,) – Varakhsha (Ouzbékistan) – Musée national d’Histoire, d’architecture et d’art (Samarcande)

Un autre ensemble du début du VIIIe siècle nous transporte à Samarcande. Des statues en terre crue et de la vaisselle précieuse, notamment en argent, rendent compte de l’apogée de cet art de cour.

Buste de Weshparkar (Mahadeva) (7° siècle) – Kuva (Ouzbékistan) – Musée national des Arts d’Ouzbékistan (Tachkent)
Bouteille (10º-12° siècle) – Paykend (Ouzbékistan) – Musée historique de Paykend (Boukhara)

Instauration d’un pouvoir islamique et islamisation culturelle

À partir du début du VIIIe siècle, l’Islam s’impose en Asie centrale, entraînant une islamisation politique et culturelle progressive. Véritables lieux de rayonnement intellectuel dès le Xe siècle, certaines villes deviennent des foyers de développement et diffusion culturelle et scientifique.

Fragment provenant d’un bandeau décoratif avec scènes de chasse et épigraphie (fin 12° – début 13e siècle) – Afrasiab (Ouzbékistan) – Centre national d’archéologie (Samarcande)

D’Avicenne à Gengis Khan

La période entre le XIe et le XIIe siècle est marquée par le règne sur ce territoire de la tribu turque des Qarakhanides, originaire de la région de Kashgar. Cette culture islamique intègre aux sources arabe et persane, une culture nomade asiatique et impose aussi la langue turque, aux côtés de l’arabe et du persan.

« Devisement du monde » et autres textes, folios 2 v° et 3 p° (vers 1410-1412), enluminé principalement par le Maître de la Mazarine et le Maître d’Egerton – BnF (Paris)

L’invasion de Gengis Khan renforce cette identité régionale est-asiatique. Cette période est illustrée par le prêt exceptionnel de manuscrits, comme le fameux « Livre des Merveilles » de la Bibliothèque nationale de France, qui nous plonge dans le voyage de Marco Polo dans cette Asie centrale et en Chine au XIIIe siècle.

Représentation de la constellation de Céphée – Les figures des étoiles fixes (Suwar alkawakib althabita) de ‘Abd al-Rahman al-Sufi (903-986)- Samarcande (Ouzbékistan) vers 1430-1440 – BnF (Paris)

Le temps des Grands empires : les Timurides et les Shaybanides

Cette section de l’exposition permet d’évoquer la figure de Tamerlan, fondateur de la dynastie des Timurides. La renaissance artistique est visible grâce à la peinture de manuscrits ou la porte du Gour-e mir qui est exposée pour la première fois en dehors d’Ouzbékistan.

Peinture des Ambassadeurs (milieu du 7e siècle) – Afrasiab (Ouzbékistan) – Musée historique de Samarcan

La peinture des Ambassadeurs

Le visiteur est ensuite invité à poursuivre son parcours dans les salles du département des Arts de l’Islam pour découvrir notamment la peinture dite « des Ambassadeurs », chef-d’œuvre du Musée archéologique d’Afrasian de Samarcande, qui permet d’évoquer les échanges économiques, culturels, technologiques, artistiques et religieux dans la région.

Détail de la peinture des Ambassadeurs (milieu du 7e siècle) – Afrasiab (Ouzbékistan) – Musée historique de Samarcan

Commissariat de l’exposition

Commissariat général : Yannick Lintz, présidente du musée des Arts asiatiques – Guimet
Commissariat scientifique : Rocco Rante, archéologue au département des Arts de l’Islam du musée du Louvre

Gourde (Mustakhara) (10-12° siècle ) – Samarcande (Ouzbékistan) – Musée national d’Histoire d’Ouzbékistan (Tachkent)

En savoir +

Consultez le site Internet du musée du Louvre.

Suaire de saint Josse Proche-Orient ou autre (vers 970) – Musée du Louvre

Exposition « Splendeurs des oasis d’Ouzbékistan »
23 novembre 2022 – 6 mars 2023
Petite Galerie du Musée du Louvre

[Visite privée] « L’amour en scène ! François Boucher » à Tours

Exposition « L’Amour en scène ! François Boucher, du théâtre à l’opéra »
5 novembre 2022 – 30 janvier 2023
Musée des Beaux-Arts de Tours

Le musée des Beaux-arts de Tours met en lumière un pan méconnu de la carrière de François Boucher (1703-1770) : sa passion pour le théâtre et l’opéra ! La série des quatre tableaux de l’histoire de Sylvie et Aminte est réunie pour la première fois depuis le 18ᵉ siècle, grâce aux prêts exceptionnels de la Banque nationale de France.

Laissez-vous guider par Jessica Degain, conservatrice du patrimoine chargée des collections 17e, 18e et 19e siècles du musée des Beaux-arts de Tours.

« François Boucher, peintre (1704-1770), représenté en 1760 » par Alexandre Roslin (1718-1793) – Musée national des Châteaux de Versailles et de Trianon

Au lendemain de la disparition de Louis XIV en 1715, la société française, en quête de plaisirs et de légèreté, s’éprend follement de théâtre et d’opéra. Aux côtés d’un théâtre de Cour réservé à l’aristocratie, le théâtre de ville connaît un essor sans précédent à l’Académie royale de musique (Opéra de Paris), au Théâtre-Français et Italien, et à l’Opéra-Comique.

« Apollon révélant sa divinité à la bergère Issé » de François Boucher – Musée des Beaux-arts de Tours
Détail de « Sylvie libérée par Aminte » (1755) par François Boucher – Banque de France

Renommé pour ses tableaux mythologiques et de pastorales, François Boucher a largement contribué aux arts de la scène. Sa production reste cependant encore assez confidentielle, alors même qu’il œuvra à près d’une centaine de spectacles, dont 64 à l’Opéra de Paris. Qu’il conçoive ou supervise les costumes ou décors, volontiers bucoliques et merveilleux, aucun autre peintre de son temps ne fut autant investi dans le monde théâtral.

« Aminte revenant à la vie dans les bras de Sylvie » (1756) par François Boucher – Musée des Beaux-arts de Tours

Point central de l’exposition, les tableaux du musée de Tours témoignent de ses liens privilégiés avec Madame de Pompadour, favorite de Louis XV, et de leur amour commun de la scène. Faisant revivre les opéras baroques d’Issé et de Silvie, l’exposition propose également de redécouvrir quelques-unes des autres créations théâtrales de Boucher, et la manière dont l’artiste continue à inspirer les créateurs d’aujourd’hui.

Robe réalisée par Sami Nouri (né en 1996) – Musée des Beaux-arts de Tours

A l’occasion de l’exposition, le styliste et couturier Sami Nouri a créé une robe en lien avec les tableaux de François Boucher. S’inspirant des paniers, corsets et soieries des robes à la française du 18e siècle, il en livre une vision contemporaine très personnelle.

Commissariat de l’exposition

Jessica Degain, conservatrice du patrimoine chargée des collections 17e, 18e et 19e siècles du musée des Beaux-arts de Tours
Guillaume Kazerouni, conservateur, chargé des collections anciennes (peintures et dessins) du musée des Beaux-arts de Rennes

Détail de « Sylvie soulageant Phillis d’une piqûre d’abeille » (1755) par François Boucher – Banque de France

En savoir +

Consultez le site Internet du musée des Beaux-Arts de Tours.

« Les deux nymphes » (1892) par Berthe Morisot d’après « Apollon révélant sa divinité à la bergère Issé » de François Boucher – Musée Marmottan (Paris)

Exposition « L’Amour en scène ! François Boucher, du théâtre à l’opéra »
5 novembre 2022 – 30 janvier 2023
Musée des Beaux-Arts de Tours
18 place François-Sicard
37000 Tours

Détail de « Sylvie fuyant le loup qu’elle a blessé » (1756) par François Boucher – Musée des Beaux-arts de Tours

NOUVEAUX ARTICLES