[Visite privée] Exposition « D’or, d’art et de science » au musée des Beaux-Arts de Nancy

471

Exposition « D’or, d’art et de science »
28 octobre 2023 – 18 février 2024
Musée des Beaux-Arts de Nancy

Dans le cadre du 40e anniversaire de l’inscription des places Stanislas, de la Carrière et d’Alliance sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO, le musée des Beaux-Arts de Nancy consacre une exposition à l’architecture et à la fonction de la place Stanislas au milieu du XVIIIe siècle.

Pour découvrir l’exposition, vous êtes accompagnés par Pierre-Hippolyte Pénet, conservateur du patrimoine au palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain.

Détail de « Antoine Chaumont de La Galaizière est créé chancelier de Lorraine par Stanislas Leszczynski le 18 janvier 1737 » (1788) par François-André Vincent (1746-1816) – Palais des ducs de Lorraine – Musée Lorrain (Nancy)

Le siècle des Lumières est celui des grands embellissements urbains. La ville s’affirme par son élégance et sa beauté dans une série de places et de bâtiments publics, de fontaines, de promenades. La place Royale, véritable joyau d’urbanisme, est l’expression la plus spectaculaire du pouvoir princier, qui s’y met en scène dans la pierre et le bronze.

Détail de la « Vue de la place Royale à Nancy, entre 1755 et 1759 » par un artiste anonyme – Collection du Marquis de Pange – Région Grand Est – Inventaire général
Modèle de la statue de Louis XV pour la Place Royale de Nancy (vers 1751) par Paul Louis Sifflé (1724-1806) et Barthélémy Guibal (1699-1757) – Palais des ducs de Lorraine – Musée Lorrain (Nancy)

La place Stanislas est un véritable théâtre de la majesté royale, magnifié par la statue monumentale en bronze du roi de France que fait ériger le nouveau duc de Lorraine, Stanislas Leszczynski (1677-1766) en l’honneur de son gendre, Louis XV. En quelques années, elle devient aussi le cœur de l’érudition et du divertissement, reflet de l’intense émulation intellectuelle et artistique qui règne alors.

Sur les côtés : Vases de fleurs provenant de la place Royale (vers 1755) par Jean Lamour (1698-1771) – Palais des ducs de Lorraine – Musée Lorrain (Nancy)
Masse d’appariteur du Collège royal de médecine de Nancy (1758) – Musée de la faculté de médecine (Vandouvre-lès-Nancy)

Dès son arrivée en Lorraine, Stanislas souhaite fonder à Nancy une académie savante et une bibliothèque. Mais le chancelier La Galaizière s’oppose à la création de la première, craignant qu’elle ne devienne un foyer de résistance indépendantiste. Le monarque signe donc dans un premier temps, en 1750, l’édit de fondation d’une bibliothèque publique.

Détail de « Le roi Stanislas remet au chancelier La Galaizière l’édit de fondation de la bibliothèque Royale de Nanoy. le 28 décembre 1750 » par Jean Girardet (1709-1778) – Académie de Stanislas (Nancy)

L’exposition permet de découvrir un objet exceptionnel, acquis récemment par le musée de la Musique de Paris : la harpe de Madame Victoire. Émue par la prestation d’une toute jeune nancéienne, Marie-Gabrièle Masson, la princesse, venue prendre les eaux à Plombières, fait spécialement venir de Versailles sa propre harpe qu’elle offre à la jeune fille.
Cette harpe est réunie pour la première fois au portrait de la famille Masson (Palais des ducs de Lorraine-Musée lorrain), qui a permis de l’identifier lors de l’acquisition.

Détail du « Portrait de la famille Masson » (1763) par un artiste anonyme – Palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain (Nancy) et harpe de Madame Victoire (avant 1761) par Salomon – Musée de la Musique

Commissariat de l’exposition

Sophie Laroche, conservatrice du patrimoine au musée des Beaux-Arts de
Nancy
Pierre-Hippolyte Pénet, conservateur du patrimoine au palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain

Manufacture de Niderviller, Grands vases de monstrance (vers 1750 – 1755) de la Manufacture de Niderviller – Palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain (Nancy), dépôt des Hospices civils de Nancy

L’ouvrage « Nancy au temps de Stanislas » paraît à l’occasion du 40e anniversaire de l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de la place Stanislas, de la place de la Carrière et de la place d’Alliance de Nancy.

Détail du « Portrait de Barthélémy Guibal présentant le modèle de la statue de Louis XV » (1756) attribué à Jean-François Foisse, dit Brabant (1708-1763) – Palais des ducs de Lorraine – Musée Lorrain (Nancy)

Sources pour cet article :
– texte : dossier de presse
– photographies : @scribeaccroupi

Page du « Cours complet d’anatomie, peint et gravé en couleurs naturelles par M. A.-É. Gautier d’Agoty, second fils; et expliqué par M. Jadelot, professeur d’anatomie de la Faculté de médecine de Nancy, & de l’Académie des sciences & belles-lettres de la même ville […] » (1773) – Bibliothèques de Nancy

En savoir +

Consultez la page spéciale sur le site Internet du musée.

Musée des Beaux-Arts de Nancy

Exposition « D’or, d’art et de science »
28 octobre 2023 – 18 février 2024
Musée des Beaux-Arts de Nancy
3 Place Stanislas
54000 Nancy

Place Stanislas (Nancy)

COMMENTEZ CET ARTICLE