[Visite privée] François Boucq trompe l’œil au Palais des Beaux-Arts de Lille

0

Open Museum : « François Boucq trompe l’œil au musée »
16 juin – 8 novembre 2021
Palais des Beaux-Arts de Lille

Le Palais des Beaux-Arts de Lille ouvre ses portes chaque année à une personnalité ou un genre qui est souvent éloigné du monde des musées. L’objectif : « transmettre le goût de l’art et du savoir, sans oublier le plaisir et l’imaginaire ».
En 2021, dans la continuité de l’année de la Bande Dessinée lancée par le Ministère de la culture, le dessinateur lillois François Boucq investit les salles du Palais des Beaux-Arts et joue le Grand Maître des illusions.

À l’occasion de cet événement, François Boucq fait une donation exceptionnelle de près de 400 dessins au Palais des Beaux-Arts de Lille, dont une sélection est présentée durant l’événement. Il s’agit de la plus importante entrée de la bande dessinée dans les collections d’un musée des Beaux-Arts.

Suivez Bruno Girveau, directeur du Palais des Beaux-Arts de Lille, et François Boucq pour une véritable « Master Class » autour de l’œuvre de ce grand artiste.

François Boucq est l’un des plus grands dessinateurs français actuels, connu pour ses bandes dessinées populaires (« Bouncer », « Le Janitor »), humoristiques (« Jérôme Moucherot ») et illustrations de presse (« Procès des attentats de 20215 Charlie Hebdo »). Sa collaboration avec le romancier Jérôme Charyn a donné plusieurs albums salués par la critique (« Bouche du diable », « Little Tulip » et « New York Cannibals »). Il a reçu le grand prix de la ville d’Angoulême pour l’ensemble de son œuvre en 1998, et a récemment couvert le procès des attentats de 2015 pour le journal « Charlie Hebdo ».

Installation à l’entrée de l’Open Museum de François Boucq – Palais des Beaux-Arts de Lille

« Le Janitor » par François Boucq

Nous les dessinateurs, sommes des résistants : c’est-à-dire que l’on a continué à dessiner malgré tout. […] On est des clandestins, des résistants clandestins. » – François Boucq

« Dans un musée, il faut se choisir deux tableaux et ne pas en faire plus : les regarder, les déguster comme on déguste un bon plat ou un bon vin. » – François Boucq

À droite : couverture du tome 6 des « Aventures de Jérôme Moucherot » intitulé « Une quête intérieure tout en extérieur, histoire de pas salir chez soi » (2019) par François Boucq aux éditions du Lombard

Probablement au XXe et au XXIe siècles, les plus grands dessinateurs – sur le plan de la technique du dessin – pour moi sont les dessinateurs de bandes dessinées et donc, à ce titre, ces dessins vont entrer […] de façon plus massive dans les collections d’arts graphiques des musées des Beaux-Arts. » – Bruno Girveau

Toutes les photographies par @scribeaccroupi.

En savoir +

Sur la page spéciale dédiée à l’exposition sur le site Internet du musée.

Open Museum : « François Boucq trompe l’œil au musée »
16 juin – 8 novembre 2021
Palais des Beaux-Arts de Lille
Place de la République
59000 Lille

COMMENTEZ CET ARTICLE