[Visite privée] Exposition Jean Bardin au musée des Beaux-Arts d’Orléans

540

Exposition « Jean Bardin (1732-1809), le feu sacré »
3 décembre 2022 – 30 avril 2023
Musée des Beaux-Arts d’Orléans

L’exposition réunit des tableaux récemment restaurés, provenant de cathédrales et églises françaises, ainsi que des œuvres prêtées par de grands musées et collections particulières.
Elle met à l’honneur un artiste aujourd’hui oublié, Jean Bardin, célèbre dans l’Europe du XVIIIe siècle pour ses dessins monumentaux qui rivalisent alors de notoriété avec ses peintures religieuses.
À l’occasion de l’exposition, le cycle monumental des « Sept sacrements », réalisé pour la chartreuse de Valbonne et aujourd’hui conservée à la chartreuse d’Aula Dei à Saragosse, est exposé en France pour la première fois.

Pour cette visite privée exceptionnelle, vous êtes accompagnés par Mehdi Korchane, responsable de la conservation des arts graphiques des musées d’Orléans.

Détail de l’Autoportrait (1773) de Jean Bardin – Collection particulière
« L’Éducation de la Vierge » (1768) par Jean Bardin – Cathédrale Sainte-Marie de Bayonne
Exposition « Jean Bardin (1732-1809), le feu sacré »

L’église de la chartreuse de Valbonne (Gard) vient d’être achevée lorsque Jean Bardin reçoit la commande d’un cycle monumental des sept Sacrements. Destinées à agrémenter le haut des murs de la nef ainsi que le parement au-dessus de l’entrée, ces sept toiles de cinq mètres de large chacune restent le testament du peintre, qui y passa plus de dix ans, de 1780 à 1790.

« L’Eucharistie » (1783) par Jean Barclit (1732-1809) – Chartreuse d’Aula Dei

Le cycle, qui a connu par la suite les vicissitudes de l’histoire, est aujourd’hui montré presque pour la première fois. En 1793, le mobilier de l’église échappe à la vente mais les Chartreux ne pourront racheter Valbonne qu’en 1836 et ne récupèrent les tableaux de Bardin, placés entre temps dans le déambulatoire de la cathédrale de Nîmes, qu’entre 1875 et 1888. La loi du 1er juillet 1901 les oblige à quitter la France. Ils achètent et restaurent la chartreuse d’Aula Dei, à Saragosse, pour les communautés de Valbonne et de Vauclaire et y installent le 30 juillet 1905 les toiles dans le réfectoire.

« L’Extrême-Onction » (1785) par Jean Barclit (1732-1809) – Chartreuse d’Aula Dei

Depuis 2012, la chartreuse d’Aula Dei est occupée par la Communauté du Chemin neuf, qui a permis que ces sept tableaux monumentaux reviennent en France pour être vus du public.

Détail de « L’Ordination » (1786) par Jean Barclit (1732-1809) – Chartreuse d’Aula Dei
« L’espoir de la Gloire élève le Génie » – Empreinte du sceau de l’École académique et gratuite de peinture, sculpture, architecture, et arts dépendant du dessin à Orléans (1786) par Nicolas-Marie Gatteaux (1751-1832) – Hôtel Cabu – Musée d’Histoire et d’Archéologie d’Orléans

Le 15 novembre 1785, l’assemblée du corps municipal d’Orléans approuve la proposition d’ouvrir une École gratuite de dessin, comme il en existe déjà une vingtaine en France. La création de l’institution est surtout l’œuvre du collectionneur Aignan Thomas Desfriches (1715-1800), secondé par le comte André Gaspard Parfait de Bizemont-Prunelé (1752-1837). Choisi pour ses qualités de dessinateur, Jean Bardin sera le directeur-professeur de « l’École académique et gratuite de peinture, sculpture, architecture et arts dépendans du dessin ». L’école ouvre ses portes le 23 novembre 1786, répondant à l’ambition pédagogique  de Bardin qui le conduit à ouvrir en 1799 un premier Muséum, ancêtre de l’actuel Musée des Beaux-Arts.

« Herminie pleurant Tancrède blessé » (années 1780) par Jean Jardin – Musée des Beaux-Arts d’Orléans

« La Maladie d’Antiochus découverte par le médecin Erasistrate » (1774) par Jean Bardin – Musée Buffon de la ville de Montbard
« Bacchanale ou Le Retour des vendangeurs » (1768-1772) par Jean Bardin – Musée des Beaux-Arts d’Orléans

Commissariat de l’exposition

Commissariat scientifique
Frédéric Jimeno, docteur en histoire de l’art

Comité scientifique
Corentin Dury, conservateur des collections anciennes du musée des Beaux-Arts d’Orléans
Christine Gouzi, professeur en histoire de l’art moderne, Sorbonne Université
Mehdi Korchane, responsable de la conservation des arts graphiques des musées d’Orléans
Nicolas Lesur, historien de l’art
Olivia Voisin, directrice des musées d’Orléans,conservatrice des collections après 1750 du musée des Beaux-Arts d’Orléans

« Académie d’homme » par Charles-Joseph Natoire (1700-1777) – Musée des Beaux-Arts d’Orléans

Cette première exposition a reçu le label « Exposition d’intérêt national » du ministère de la Culture. Ce label récompense les expositions remarquables, qui mettent en lumière des thématiques inédites reflétant la richesse et la diversité des collections des musées de France.

Exposition « Jean Bardin (1732-1809), le feu sacré »

En savoir +

Consultez la page dédiée à l’exposition sur le site Internet de l’agglomération d’Orléans

Autoportrait (1812) de Gabriel Rabiot (1753-1834) – Musée des Beaux-Arts d’Orléans

Exposition « Jean Bardin (1732-1809), le feu sacré »
3 décembre 2022 – 30 avril 2023
Musée des Beaux-Arts d’Orléans
1 rue Fernand Rabier
45000 Orléans

« Tullie faisant passer son char sur le corps de son père » (1765) par Jean Bardin – Landesmuseum Mainz (Mayence)

COMMENTEZ CET ARTICLE