Exposition « Henri II. Renaissance à Saint-Germain-en-Laye »
31 mars – 14 juillet 2019
Musée d’Archéologie nationale (Saint-Germain-en-Laye)

Fils et successeur du roi François Ier, époux de Catherine de Médicis, Henri II est mis à l’honneur par le musée d’Archéologie nationale à l’occasion du 500ème anniversaire de sa naissance. Dès son accession au trône, il fit savoir qu’il désirait « demeurer aud. Saint-Germain, à cause qu’il y a esté nourry, outre la commodité de l’air et du chasteau ».
Suivez Étienne Faisant, docteur en histoire de l’art et commissaire scientifique de l’exposition.

Étienne Faisant est docteur en histoire de l’art et post-doctorant au sein du laboratoire d’excellence Écrire une histoire nouvelle de l’Europe (LabEx EHNE). Il a travaillé à la constitution d’un corpus numérique des sources sur l’histoire des châteaux et des jardins de Saint-Germain-en-Laye, permettant de rassembler et de transcrire plusieurs milliers de documents sur cette ancienne résidence royale.

Le souvenir d’Henri II dans la mémoire collective a notamment pâti de la notoriété de certaines personnalités qui lui sont liées : son père François Ier, sa femme Catherine de Médicis ou encore sa maîtresse, Diane de Poitiers.

Lorsque la cour s’abat sur un de ces lieux de résidence, elle y reste tant que durent les hérons et des milans qui sont dans cette contrée ; et ils durent peu en dépit de leur grand nombre, car entre le roi et les grands de sa cour, il y a plus de cinq cents faucons […]. Puis on court deux fois le cerf tout au plus, on va une fois aux toiles ; et puis on change de résidence. » – Lettre de l’évêque de Saluces à Cosme Ier de Médicis, 24 avril 1539

Source : catalogue de l’exposition

Toutes les photographies par @scribeaccroupi.

Exposition « Henri II. Renaissance à Saint-Germain-en-Laye »
31 mars – 14 juillet 2019
Musée d’Archéologie nationale
Place Charles de Gaulle
78100 Saint-Germain-en-Laye

Avez-vous envie de commenter cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.