[Visite privée] « L’amour en scène ! François Boucher » à Tours

273

Exposition « L’Amour en scène ! François Boucher, du théâtre à l’opéra »
5 novembre 2022 – 30 janvier 2023
Musée des Beaux-Arts de Tours

Le musée des Beaux-arts de Tours met en lumière un pan méconnu de la carrière de François Boucher (1703-1770) : sa passion pour le théâtre et l’opéra ! La série des quatre tableaux de l’histoire de Sylvie et Aminte est réunie pour la première fois depuis le 18ᵉ siècle, grâce aux prêts exceptionnels de la Banque nationale de France.

Laissez-vous guider par Jessica Degain, conservatrice du patrimoine chargée des collections 17e, 18e et 19e siècles du musée des Beaux-arts de Tours.

« François Boucher, peintre (1704-1770), représenté en 1760 » par Alexandre Roslin (1718-1793) – Musée national des Châteaux de Versailles et de Trianon

Au lendemain de la disparition de Louis XIV en 1715, la société française, en quête de plaisirs et de légèreté, s’éprend follement de théâtre et d’opéra. Aux côtés d’un théâtre de Cour réservé à l’aristocratie, le théâtre de ville connaît un essor sans précédent à l’Académie royale de musique (Opéra de Paris), au Théâtre-Français et Italien, et à l’Opéra-Comique.

« Apollon révélant sa divinité à la bergère Issé » de François Boucher – Musée des Beaux-arts de Tours
Détail de « Sylvie libérée par Aminte » (1755) par François Boucher – Banque de France

Renommé pour ses tableaux mythologiques et de pastorales, François Boucher a largement contribué aux arts de la scène. Sa production reste cependant encore assez confidentielle, alors même qu’il œuvra à près d’une centaine de spectacles, dont 64 à l’Opéra de Paris. Qu’il conçoive ou supervise les costumes ou décors, volontiers bucoliques et merveilleux, aucun autre peintre de son temps ne fut autant investi dans le monde théâtral.

« Aminte revenant à la vie dans les bras de Sylvie » (1756) par François Boucher – Musée des Beaux-arts de Tours

Point central de l’exposition, les tableaux du musée de Tours témoignent de ses liens privilégiés avec Madame de Pompadour, favorite de Louis XV, et de leur amour commun de la scène. Faisant revivre les opéras baroques d’Issé et de Silvie, l’exposition propose également de redécouvrir quelques-unes des autres créations théâtrales de Boucher, et la manière dont l’artiste continue à inspirer les créateurs d’aujourd’hui.

Robe réalisée par Sami Nouri (né en 1996) – Musée des Beaux-arts de Tours

A l’occasion de l’exposition, le styliste et couturier Sami Nouri a créé une robe en lien avec les tableaux de François Boucher. S’inspirant des paniers, corsets et soieries des robes à la française du 18e siècle, il en livre une vision contemporaine très personnelle.

Commissariat de l’exposition

Jessica Degain, conservatrice du patrimoine chargée des collections 17e, 18e et 19e siècles du musée des Beaux-arts de Tours
Guillaume Kazerouni, conservateur, chargé des collections anciennes (peintures et dessins) du musée des Beaux-arts de Rennes

Détail de « Sylvie soulageant Phillis d’une piqûre d’abeille » (1755) par François Boucher – Banque de France

En savoir +

Consultez le site Internet du musée des Beaux-Arts de Tours.

« Les deux nymphes » (1892) par Berthe Morisot d’après « Apollon révélant sa divinité à la bergère Issé » de François Boucher – Musée Marmottan (Paris)

Exposition « L’Amour en scène ! François Boucher, du théâtre à l’opéra »
5 novembre 2022 – 30 janvier 2023
Musée des Beaux-Arts de Tours
18 place François-Sicard
37000 Tours

Détail de « Sylvie fuyant le loup qu’elle a blessé » (1756) par François Boucher – Musée des Beaux-arts de Tours

COMMENTEZ CET ARTICLE