[Mode Révision] 40ème Jour
« Un Suédois à Paris au 18e siècle. La collection Tessin » au musée du Louvre

Ambassadeur de Suède à Paris entre 1739 et 1742, le comte Carl Gustaf Tessin fut un acteur majeur du marché de l’art parisien. Ruiné par ses achats d’œuvres anciennes et contemporaines, mais surtout par sa charge de diplomate, il dut se résoudre à vendre une grande partie de sa collection de peintures et de dessins à la famille royale suédoise.

Pendant la période de confinement, retrouvez le musée du Louvre sur Internet.

Un jour confiné… une visite privée…

En 2016-2017, le Louvre présentait une sélection de près de 120 œuvres issus de cette collection suédoise, dont une trentaine de peintures et 75 dessins, ainsi que des sculptures et objets d’art. Retrouvez Guillaume Faroult, conservateur en chef au musée du Louvre, pour une visite privée de l’exposition.

Exposition « Un Suédois à Paris au 18e siècle. La collection Tessin »
20 octobre 2016 – 16 janvier 2017
Musée du Louvre

Détail de « Baigneuses dans un parc » (vers 1725-1729) par Jean-Baptiste Pater (1695-1736) – Nationalmuseum de Stockholm
Détail de « Les Adieux de Vénus et Adonis » (1729) par François Lemoyne (1688-1737) – Nationalmuseum de Stockholm
« La Naissance de Vénus » (1740) par François Boucher (1703-1770) – Nationalmuseum de Stockholm
À gauche : « L’Attache du patin » (vers 1741) par Nicolas Lancret (1690-1743) – Nationalmuseum de Stockholm
« Léda et le cygne » (1742) par François Boucher (1703-1770) – Nationalmuseum de Stockholm
« Étude de deux hommes nus » ou « Groupe académique de deux hommes sur des blocs » (vers 1735) par Jean Restout (1692-1768) – Nationalmuseum de Stockholm
« Lovisa Ulrika Sparre, comtesse Tessin » (1741) par Jean-Marc Nattier (1685-1766) – Nationalmuseum de Stockholm

Depuis le 13 mars, le musée du Louvre a fermé ses portes jusqu’à nouvel ordre. Les autres musées français également. Cette mesure exceptionnelle vise à limiter la propagation du Coronavirus.
Un numéro vert 0 800 130 000 et une page d’informations ont été mis en place pour répondre 24h/24 et 7j/7 à toutes vos questions sur ce virus.

COMMENTEZ CET ARTICLE