[Louvre] Tous mécènes : mission Apollon !

0

Le musée du Louvre fait appel à votre soutien pour acquérir cette figure d’Apollon, dieu grec des arts, du chant, de la musique, de la beauté masculine et de la lumière.
Il s’agit d’une statuette en bronze de 68 cm, découverte à Pompéi (Italie). Si elle n’avait pas été ensevelie sous la cendre du Vésuve en l’an 79, elle aurait très vraisemblablement subi le sort de la plupart des bronzes grecs et romains et aurait été fondue afin de récupérer les métaux qui la composent.

Le musée du Louvre conserve déjà deux figures en bronze, de dimensions comparables à celle de l’Apollon citharède : un Mercure et un Hercule (photo ci-dessous), découverts au XVIIIe siècle à Herculanum et donnés à Bonaparte en 1803.
L’acquisition de cet Apollon viendrait compléter ce corpus d’œuvres mises au jour dans des villas détruites par l’éruption du Vésuve.

Mercure et Hercule, découverts à Herculanum (Italie) – Musée du Louvre

Les orbites du dieu sont aujourd’hui vides, ce qui est fréquent du fait de la fragilité du dispositif, les yeux étant introduits depuis l’extérieur et fixés à l’aide de substances adhésives (bitume). De plus,  les matériaux employés attiraient les pilleurs antiques.

La main droite tient le plectre, une baguette qui servait à faire vibrer les cordes d’une cithare. Le lourd instrument s’appuyait sur le torse et sur la cuisse gauche.

La main gauche d’Apollon se refermait sur l’un des montants de la cithare.

Les restes de plomb sous le pied gauche de l’Apollon indiquent que la figure était fixée sur un support en pierre.

Tous mécènes !

Nikos Aliagas est le parrain de cette nouvelle campagne du Louvre pour l’acquisition de l’Apollon citharède. Le musée parisien espère collecter au moins 800.000 euros d’ici fin février 2020 sur les 6,7 millions d’euros que représente l’acquisition.

Vous aussi, participez en faisant un don sur le site www.tousmecenes.fr.

COMMENTEZ CET ARTICLE