[Exposition] « Mondrian figuratif » au Musée Marmottan

0

Exposition « Mondrian figuratif »
12 septembre 2019 – 26 janvier 2020
Musée Marmottan Monet (Paris)

Le peintre néerlandais Piet Mondrian (1872-1944) est surtout connu pour ses tableaux abstraits. Pourtant, ce ne sont pas les œuvres de cette période que le Musée Marmottan Monet propose de découvrir en ce moment mais ceux de sa période figurative.
Ayant rencontré le maître aux Pays-Bas, le collectionneur, Salomon Slijper (1884-1971), fils de diamantaire, a réuni un ensemble de peintures et de dessins de l’artiste avec lequel il s’est lié d’amitié.

« Ferme près de Duiventdrech » (1916) par Piet Mondrian

Détail du tableau « Ferme près de Duiventdrech » (1916) par Piet Mondrian

« Le prix de certains des tableaux est beaucoup trop bas, concède le peintre, mais je préfère quelque chose tout de suite que davantage plus tard. » – Piet Mondrian à propos de la vente de ses tableaux à Salomon Slijper

« Génisse marron et blanc dans la prairie » (1904-1905) de Piet Mondrian

Le soutien apporté par Slijper à Mondrian est essentiel ; il change la vie du peintre à une époque où il ne parvient pas à vivre de son travail et réalise des copies au Rijksmuseum pour joindre les deux bouts. C’est grâce à cela qu’il peut financer son retour à Paris en juin 1919.

À gauche : « Moulin dans la clarté du soleil » (1908) par Piet Mondrian

Longtemps, Slijper conserve les œuvres de Mondrian dans sa cave, ce qui inquiète le peintre : « chez toi, dans cette ferme, elles risquent d’être attaquées par des moisissures. […] Enfin, tu vois, j’ai toujours peur qu’elles ne soient détériorées par l’humidité. ». Pendant la seconde guerre mondiale, Slijper se cloître dans sa ferme et sauve ainsi l’œuvre de son ami, taxée d’art dégénéré.

À droite : « Portrait d’une jeune fille » (1908) par Piet Mondrian

Le musée Marmottan Monet présente 67 dessins et tableaux de la collection Slijper. Certaines pièces sont déplacées pour la dernière fois en raison de leur fragilité.

« Moulin dans le crépuscule » (vers 1907-1908) par Piet Mondrian

L’exposition s’ouvre sur « Composition N°IV » (photo ci-dessous), première œuvre acquise par Salomon Slijper.

« Composition N°IV » (1914) par Piet Mondrian

La première section regroupe des paysages peints entre 1898 et 1905. Mondrian se limite à quelques thèmes : le moulin, l’arbre, la ferme, la fleur et le portrait.

« Ferme à Duiventdrech » (vers 1905) par Piet Mondrian

Les couleurs de la nature ne peuvent être imitées sur la toile » – Piet Mondrian

À gauche : « Bosquet de saules sur le Gein » (1902-1904) par Piet Mondrian

Plusieurs autoportraits montrent Mondrian à l’âge 36 ans, cheveux longs, barbe noire et le regard pénétrant.

Autoportraits (1908) par Piet Mondrian

Dans certains tableaux, la géométrisation des formes semble déjà annoncer l’abstraction.

À droite : « Moulin à vent le soir » (1917) par Piet Mondrian

« L’arbre gris » (1911) par Piet Mondrian

« Phare à Westkapelle » (1908) par Piet Mondrian

Dans la dernière salle de l’exposition, « Composition » (1921) voisine avec des tableaux de fleurs exécutés entre 1918 et 1921 : chrysanthèmes, roses et arums.

De gauche à droite : « Chrysanthème dans une bouteille » (vers 1917) et deux tableaux intitulés « Chrysanthème » (vers 1916) par Piet Mondrian

« Composition avec large plan rouge, jaune, noir, gris et bleu » (1921) par Piet Mondrian

Après avoir quitté définitivement l’Europe en 1940, Mondrian meurt à New York le 1er février 1944.

Autoportrait (1912) par Piet Mondrian

Salomon Slijper a légué sa collection au Kunstmuseum de La Haye, musée grâce auquel l’exposition a pu être organisée par le Musée Marmottant Monet.

Autoportrait (1913) par Piet Mondrian

En savoir +

Sur le site Internet du musée Marmottan Monet.

« Dévotion » (1908) par Piet Mondrian

Toutes les photos par @scribeaccroupi.

Exposition « Mondrian figuratif »
12 septembre 2019 – 26 janvier 2020
Musée Marmottan Monet
2 Rue Louis Boilly
75016 Paris

Commentez cet article