Depuis 1863, le musée du Louvre conserve un doigt en bronze doré, d’une longueur 38 cm, provenant de la collection Campana. En juin 2018, le musée annonçait que cet index appartenait, en fait, à la main de la statue colossale de l’empereur Constantin (vers 330 après J.-C.), conservée dans les musées du Capitole à Rome !

Ce doigt était-il caché au fond des réserves du Louvre ?
Restera-t-il accroché à la main de l’empereur et rejoindra-t-il les musées capitolins ?

Laurent Haumesser, conservateur au sein du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines au musée du Louvre, nous raconte cette incroyable découverte.

Cette main, c’est sans doute la plus belle histoire de l’exposition… en tout cas la plus étonnante et – peut-être – la plus inattendue. » – Laurent Haumesser, commissaire de l’exposition Campana

Cette découverte a été réalisée dans le cadre du projet de recherche sur la technique de fabrication des grands bronzes antiques mené par le musée du Louvre et le Centre de recherche et de restauration des musées de France (C2RMF).
Le rapprochement résulte de l’intuition d’une doctorante, Aurélia Azéma, et s’appuie sur l’analyse de la composition de l’alliage et sur l’étude des techniques de fabrication.
En mai 2018, Françoise Gaultier, directrice du département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, et les chercheurs du Louvre et du C2RMF ont pu vérifier, à l’aide d’une reproduction en résine du doigt, qu’il s’adaptait parfaitement à la main.

Dans le cadre de l’exposition « Un rêve d’Italie. La collection du marquis Campana » présentée au Louvre, la main et le doigt de l’empereur sont enfin réunis, pour la première fois depuis sans doute le Moyen Âge.

Exposition « Un rêve d’Italie. La collection du marquis Campana »
Musée du Louvre
7 novembre 2018 – 18 février 2019

Le musée du Louvre étudie actuellement la possibilité d’un dépôt qui permettrait de présenter, après l’exposition parisienne, la main complétée au musée du Capitole.

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.