[Web-série] La Belgique au musée Napoléon Ier du château de Fontainebleau

368

Des notes belges sur le clavier européen du musée Napoléon Ier du château de Fontainebleau

Implanté en 1986 dans le château de Fontainebleau, anciennement palais impérial, le musée Napoléon Ier réalise depuis une décennie des acquisitions permettant d’évoquer la dimension européenne de la période napoléonienne.

En écho à l’édition 2023 du Festival de l’histoire de l’art, organisé par l’INHA, dont le pays invité était la Belgique, Christophe Beyeler, conservateur général du patrimoine, chargé du musée Napoléon Ier, vous propose un parcours inédit et présente plusieurs œuvres en lien avec les départements belges incorporés à la France de 1795 à 1814.

Cette présentation au sein du musée Napoléon Ier d’œuvres exécutées par des artistes belges permet de rendre compte des acquisitions réalisées ces dernières années par Fontainebleau en vue du redéploiement des collections du musée Napoléon Ier à l’horizon du 2 décembre 2028. Elle permet d’appréhender la vitalité de la vie artistique belge et de montrer la variété des langages, employés aussi bien au service de l’Empereur qu’à charge contre lui.

« Buste de Napoléon en imperator romain » (1808) par François-Joseph Janssens – Musée Napoléon Ier (Fontainebleau)

Ce buste a été réalisé par le sculpteur bruxellois François-Joseph Janssens (1744-1816). Le modèle, assimilé à Hercule, porte une cuirasse à l’antique où abondent les références aux exploits et travaux du demi-dieu : les deux serpents qu’il étouffa dans son berceau, et le lion de Némée dont il s’empara de la dépouille, ici résumée par un mufle frontal.

« L’empereur et l’impératrice visitent la fonderie impériale de canons de Liège le 9 novembre 1811 » par un dessinateur belge (?) – Musée Napoléon Ier (Fontainebleau)

De retour d’un voyage en Hollande « réunie » en 1810 à l’Empire français et de passage à Liège, préfecture du département français de l’Ourthe, le couple impérial visita une institution de l’Etat fabriquant des bouches à feu. La scène ci-dessus est truffée de références ambiguës. L’Empereur est représenté à l’aplomb d’une sorte de grue menaçante qui tient de la machine de théâtre. L’impératrice est chapeautée et vêtue – « attifée » serait plus exact – comme une actrice.

« Buste du Roi de Rome en hermès » (vers 1811-1812) par Henri-Joseph Ruxthiel – Musée Napoléon Ier (Fontainebleau)

Né à Lierneux en Haute-Ardenne, Henri-Joseph Ruxthiel (1775-1837), sujet français du Grand Empire englobant les départements belges « réunis « , remporta le premier prix de Rome en sculpture en 1809. Tôt rentré de Rome en 1811, il fut chargé de représenter l’héritier de l’Empire, né le 20 mars 1811. L’artiste saisit les traits du roi de Rome coupé en hermès à l’antique.

« Allégorie de la France présentant le roi de Rome à la Ville de Rome, en présence de Minerve, de Clio et de la Ville de Gand » (1812) par Pierre van Hanselaere – Musée Napoléon Ier (Fontainebleau)

La naissance le 20 mars 1811 d’un héritier titré « roi de Rome » fut célébrée dans tout l’Empire avec un enthousiasme entretenu, voire suscité, par les autorités officielles, ainsi à Gand, préfecture du département français de l’Escaut.
Dans ce tableau de Pierre van Hanselaere (1786-1862), l’iconographie officielle abonde en références classiques : le Tibre au milieu des roseaux et la louve romaine nourrissant Romulus et Remus ; la Renommé sonnant de la trompette ; la Ville de Rome agenouillée, promue « seconde capitale de l’Empire » ; la déesse Minerve debout, portant au cou la tête tranchée de Méduse ; enfin  la déesse Junon accompagnée de son paon. La France est reconnaissable à son manteau fourré d’hermine mettant en valeur l’héritier.

Détail de « Déjeuner d’Anglais à l’auberge de la Belle-Alliance, ornée de trophées français ramassés sur le champ de la bataille de Waterloo du 18 juin 1815 » (1816) par Joannes-Josephus Vervloet – Musée Napoléon Ier (Fontainebleau)
« Buste de l’impératrice Marie-Louise à l’antique » (1810) d’après un modèle de François-Joseph Bosio – Dépôt du département des Sculptures du Musée du Louvre au Musée Napoléon Ier (Fontainebleau)

Sources utilisées pour cet article :

En savoir +

Visitez le site Internet du musée Napoléon Ier de Fontainebleau.

Musée Napoléon Ier
Château de Fontainebleau
Place du Général de Gaulle
77300 Fontainebleau

COMMENTEZ CET ARTICLE