[Visite privée] Paul Richer et la sculpture du travail au musée des Beaux-Arts de Chartres

410

Exposition « Les nouveaux héros. Paul Richer et la sculpture du travail »
23 septembre – 31 décembre 2023
Musée des Beaux-Arts de Chartres

Dans le cadre de deux expositions programmées en 2023 et 2024, le musée des Beaux-Arts de Chartres invite à découvrir l’œuvre de Paul Richer (1849-1933), artiste et médecin.
La première exposition présente l’œuvre de Richer sur une décennie environ, entre 1889, avec le « Grand Faucheur » récemment restauré et 1903, date d’exécution en grès de Sèvres du « Bûcheron de la forêt de la Londe ».
Durant cette décennie, l’artiste a réalisé plusieurs sculptures d’ouvriers et de paysans au travail. Certaines œuvres exposées, conservées au musée des Beaux-Arts depuis de nombreuses années, ont été restaurées à l’occasion de cette exposition. Elles sont présentées en regard de celles de Jules Dalou, ami de Paul Richer.

Dans cette visite privée, Grégoire Hallé, directeur du musée des Beaux-Arts de Chartres et commissaire de l’exposition, vous invite à découvrir cet artiste chartrain.

« Le Premier Artiste » de Paul Richer (1849-1933) – Musée Crozatier (Le Puy-en-Velay)

Dans la chapelle du musée des Beaux-Arts de Chartres, la visite débute avec le groupe intitulé « Premier Artiste, âge de la pierre taillé », prêt du musée Crozatier du Puy-en-Velay. Dans cette œuvre, l’iconographie choisie met l’accent sur l’émergence du sentiment du Beau dans l’histoire de l’humanité.

« Le Faucheur » (Salon de 1889) par Paul Richer – Musée des Beaux-Arts de Chartres

Après une introduction sur l’artiste, dans laquelle est exposé le portrait de Paul Richer par Jules Dalou (Petit Palais- musée des Beaux-Arts de la ville de Paris), le visiteur découvre « Le Faucheur » (1889), impressionnant de réalisme, puis des statuettes conservées pour certaines en collection particulière, des dessins préparatoires et des grands bas-reliefs en plâtre.

Détail de « Travaux des champs » (Salon de 1895) par Paul Richer – Collection particulière

Richer exécute ces œuvres majoritairement durant ses vacances, et n’hésite pas à demander conseil à ses pairs, comme l’indiquent quelques notes manuscrites conservées aux Beaux-Arts de Paris. De nombreux métiers, principalement liés aux travaux des champs, sont ainsi représentés par Richer, qui travaille d’après des modèles vivants, mais aussi d’après des dessins et des photographies de paysans.

Vase représentant un « Paysan buvant adossé à des gerbes de blé » (avant 1898) par Paul Richer – Collection particulière

L’exposition montre l’importance donnée par l’artiste au caractère décoratif de son œuvre : plusieurs plats, petits reliefs en bronze ou vases – pour beaucoup inconnus jusqu’alors – montrent comment Richer a cherché à faire pénétrer cette iconographie paysanne dans les intérieurs domestiques.

« Paysan relevant sa manche n°0 » (vers 1898) par Jules Dalou – Musée d’Orsay (Paris)
« Bûcheron de la forêt de la Londe » (1903) par Paul Richer – La Piscine – musée d’art et d’industrie André-Diligent (Roubaix)

Enfin, plusieurs dessins préparatoires témoignent des recherches de Richer pour valoriser le Travail dans l’espace public, comme le font alors ses contemporains Jules Dalou, Constantin Meunier et Auguste Rodin. En effet, en 1889, Dalou commence à penser à son Monument aux travailleurs. De même, Constantin Meunier entame vers 1890 ses reliefs pour son Monument au Travail, et Rodin projette sa Tour du Travail pour l’Exposition Universelle de 1900. Un groupe en plâtre intitulé « Le Travail » conservé à Chartres et récemment restauré conclut le parcours de l’exposition de manière spectaculaire.

Détail du groupe « Le Travail » (premier tiers du XXe siècle) par Paul Richer – Musée des Beaux-Arts de Chartres

Sources :
– texte : dossier de presse
– photos : @scribeaccroupi

Détail du groupe « Le Travail » (premier tiers du XXe siècle) par Paul Richer – Musée des Beaux-Arts de Chartres

En savoir +

Consultez le site Internet du musée des Beaux-Arts de Chartres.

Du 16 mars au 16 juin 2024, le musée des Beaux-Arts de Chartres proposera une seconde exposition sur l’œuvre de Paul Richer : « En chair et en os. Paul Richer, l’art et la médecine ».

« Le Travail » (premier tiers du XXe siècle) par Paul Richer – Musée des Beaux-Arts de Chartres

Exposition « Les nouveaux héros. Paul Richer et la sculpture du travail »
23 septembre – 31 décembre 2023
Musée des Beaux-Arts de Chartres
29 cloître Notre-Dame
28000 Chartres

Au premier plan : « Portait de Paul Richer » (1896-1900) par Jules Dalou – Paris, Petit Palais – musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

1 COMMENTAIRE

COMMENTEZ CET ARTICLE