Musée national de la Renaissance – Château d’Écouen

Inauguré au château d’Écouen en 1977, le musée national de la Renaissance est le seul musée en France entièrement dédié à cette période. Ses collections, d’une richesse exceptionnelle, comprennent des œuvres telles que « Daphné », pièce d’orfèvrerie surmontée d’une spectaculaire pièce de corail, la nef automate dite « de Charles Quint » ou encore la tenture racontant l’histoire de David et Bethsabée.
Guillaume Fonkenell, conservateur en chef du patrimoine, nous fait découvrir l’architecture du château et ses trésors de la Renaissance.

Construit entre 1538 et 1550 pour Anne de Montmorency, connétable de France, le château d’Écouen a été édifié en plusieurs étapes, témoignant des évolutions du goût au cours du XVIe siècle : la première Renaissance pour les parties les plus anciennes et l’influence antique de la seconde Renaissance et le maniérisme.

Alors qu’Anne de Montmorency achève son château, véritable palais destiné à accueillir le roi et sa cour, Henri II lui fait don des « Esclaves » de Michel-Ange. Le connétable demande à son architecte Jean Bullant de créer un aménagement spécifique pour exposer et magnifier ces chefs-d’œuvre.

Copie de l’un des Esclaves de Michel-Ange par l’Atelier de moulage de la Réunion des musées nationaux (RMN)

Le château d’Écouen a conservé une grande partie de son décor d’origine. Ses quatorze cheminées peintes et ses frises ornées de grotesques forment un ensemble unique.

En 1962, André Malraux, ministre d’État chargé des Affaires culturelles, propose de faire du château d’Écouen un musée consacré aux créations artistiques de la Renaissance. Le site est retenu notamment parce qu’il dispose d’une galerie aux dimensions suffisantes pour accueillir un chef-d’œuvre de l’art de cour à la Renaissance : la « Tenture de David et Bethsabée ».

L’essentiel des collections du musée provient du fonds rassemblé par Alexandre du Sommerard (1779- 1842) dans l’hôtel des abbés de Cluny.

« Les Trois Parques » (1586) par Germain Pilon

Plaque émaillée représentant Ulysse (vers 1564) par Léonard Limosin

À gauche : bouteille en verre émaillé et doré avec les armoiries de Catherine de Médicis (milieu du XVIe siècle)

François Ier sur un vitrail du XVIe siècle provenant de la Sainte-Chapelle de Vincennes

En savoir +

Retrouvez le Musée national de la Renaissance sur Internet et sur les réseaux sociaux :

www.musee-renaissance.fr
www.facebook.com/musee.renaissance.officiel
www.twitter.com/chateau_ecouen

« Daphné » (vers 1570) par Wenzel Jammitzer – Musée national de la Renaissance

Exposition « Graver la Renaissance. Étienne Delaune et les arts décoratifs »

Jusqu’au 3 février 2020, le Musée national de la Renaissance propose une exposition consacrée à l’art d’Étienne Delaune (1518/19-1583), orfèvre et graveur français, et à son influence sur les arts décoratifs.
Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir notre visite privée avec Julie Rohou, conservateur du patrimoine.

Musée national de la Renaissance – Château d’Écouen
Rue Jean Bullant
95440 Écouen

Avez-vous envie de commenter cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.