Exposition « Marcel Proust, Prix Goncourt 1919 »
11 septembre – 23 octobre 2019
Galerie Gallimard (Paris)

Mercredi 10 décembre 1919.
Au troisième tour de scrutin, les jurés du Prix Goncourt choisissent « À l’ombre des jeunes filles en fleurs », deuxième volet d’ « À la recherche du temps perdu ». À 6 voix contre 4, Marcel Proust devient le 17ème lauréat du Prix.
Gaston Gallimard se précipite au domicile de l’écrivain pour lui annoncer la grande nouvelle. Marcel Proust dort… Pourtant, il tenait beaucoup à ce Prix, étant très préoccupé par la reconnaissance et soucieux de qui l’a lu et le lira.

Plongez dans les coulisses du Goncourt 1919 et découvrez l’histoire de la relation entre Marcel Proust et la NRF en suivant Alban Cerisier, archiviste paléographe et commissaire de l’exposition de la Galerie Gallimard.

La Galerie Gallimard propose six accrochages annuels d’œuvres et de documents en relation avec l’histoire ou l’actualité des Éditions Gallimard et des maisons qui y sont liées. Les expositions sont accessibles gratuitement.

C’est rudement plus fort que Flaubert. » – Paul Morand à propos de « Du côté de chez Swann »

« Marcel Proust au Ritz » (1917) par Paul Morand – Bibliothèque nationale de France, département des manuscrits.

Reçu ce matin votre télégramme au sujet de Proust. Pas besoin de vous dire combien je marche pour cette publication. Faites tout ce que vous pourrez pour la décrocher. Croyez-moi : plus tard, ce sera un honneur d’avoir publié Proust. » – Jacques Rivière à propos de la publication dans La NRF d’ « À l’ombre des jeunes filles en fleurs », 9 avril 1914

Maquettes pour l’édition de « Du côté de chez Swann » de Marcel Proust, Gallimard (1917) – Archives Éditions Gallimard

Seuls les chefs-d’œuvre ont le privilège de se concilier du premier coup un chœur aussi consonant d’ennemis. Les sots jamais ne se mettent en révolution sans qu’il leur ait été fait quelque positive et vraiment cruelle injure. » – Jacques Rivière, ami de l’écrivain et directeur de La NRF en 1919

Gaston Gallimard vers 1913 – Tirage argentique d’époque – Archives Éditions Gallimard

La littérature est sortie victorieuse de cette décision historique, qui n’a pu que conforter Marcel Proust et son éditeur dans leur grand projet pour la servir, contre le temps qui passe et au-delà des modes et de l’absence de discernement. » – Antoine Gallimard

Détail d’un « Placard » pour l’impression d’ « À l’ombre des jeunes filles en fleurs » de Marcel Proust, joint à l’édition de luxe de 1920 – Maison de Tante-Léonie – Musée Marcel-Proust

Vous savez mon désir de pouvoir surveiller la publication de mon oeuvre, autrement dit de tâcher de vivre jusqu’à ce qu’elle soit achevée. » – Marcel Proust à Gaston Gallimard, 7 novembre 1918

Portrait de Marcel Proust sur son lit de mort par Paul‑César Helleu, 19 novembre 1922 – Musée de Tante-Léonie – Musée Marcel-Proust

En savoir +

Page spéciale sur le site Internet de la Galerie Gallimard
Adresse et horaires d’ouverture

Portrait de Marcel Proust par Jacques-Émile Blanche (1920) – Reproduction photographique – Maison de Tante-Léonie – Musée Marcel-Proust

Galerie Gallimard
30 Rue de l’Université
75007 Paris

2 commentaires

Avez-vous envie de commenter cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.