[Visite privée] Les Puys de Notre-Dame d’Amiens au musée de Picardie

0

Exposition « Les Puys d’Amiens, chefs-d’œuvre de la cathédrale Notre-Dame »
3 juillet – 10 octobre 2021
Musée de Picardie (Amiens)

Pour célébrer les 800 ans de l’édification de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens, le Musée de Picardie rénové consacre sa première grande exposition aux chefs-d’œuvre commandés par la confrérie Notre-Dame du Puy.
Si la figure de la Vierge occupe une place centrale dans ces tableaux, certains Puys transcrivent aussi les événements politiques et religieux souvent douloureux et chahutés ayant rythmé l’histoire de la ville et de la région d’Amiens durant cette époque.

Suivez François Seguin, conservateur du patrimoine et responsable des collections médiévales et des objets d’art du Musée de Picardie.

Attestée depuis 1388, la confrérie du Puy Notre-Dame rassemblait des notables amiénois pour glorifier la Vierge Marie par des jeux poétiques. Cette association pieuse, outre la célébration régulière d’offices religieux, offrait à chacune des fêtes mariales des repas au cours desquels étaient organisés des concours de poésie. Le terme de « Puy » vient du fait que ces poèmes étaient récités sur une estrade – ou podium – appelée « puy » en français médiéval.

Puy de 1437 : « Le Sacerdoce de la Vierge » par le Maître des Heures Collins – Musée du Louvre

« Puys 1518, Chants royaux en l’honneur de la Vierge du Puy d’Amiens » – Manuscrit de 57 feuillets – Bibliothèque nationale de France

La plus grande particularité de la confrérie amiénoise est d’avoir fait de la commande artistique l’une des obligations que devaient remplir les maîtres. Outre le chant royal, la devise de l’année inspirait le peintre auquel était commandé un tableau.

Détail du Puy de 1518 : « Au juste pois véritable balance » par le Maître d’Amiens – Musée de Picardie

Puy de Puy de 1519 : « Pré ministrant pasture salutaire » – Musée de Picardie

Les Puys des années 1518, 1519, 1520, 1521 et 1525 bénéficient de cadres en chêne sculpté aux proportions monumentales (3,83 m pour le plus haut d’entre eux).

Détail du Puy de 1617 : « Le feu sacré que le sainct pui conserve » attribué à Mathieu Prieur (1552-1619) – Musée de Picardie

Détail du Puy de 1548 : « Triumphe exquis au chevalier fidèle » – Musée de Picardie

Puy de 1634 par Claude Vignon (1593-1670) – Musée de Picardie

Dispersés à travers le diocèse pour la plupart d’entre eux, seuls les tableaux jugés d’une qualité suffisante furent conservés dans une chapelle à l’écart. Ces Puys d’Amiens rescapés des destructions du siècle des Lumières constituent aujourd’hui un témoignage capital pour l’histoire sociale, culturelle et religieuse de la ville d’Amiens.

Henri IV portraituré sur le Puy de 1600 : « Du jubilé belle ville airs résonne » par Mathieu Prieur (vers 1552-1619) – Musée de Picardie

Détail du Puy de 1603 : « Arch triumphal peinct d’histoires nouvelles » attribué à Mathieu Prieur (vers 1552-1619) – Musée de Picardie

Projet pour le Puy de 1655 : « L’Annonciation » par Nicolas Blasset (1600-1659) – Bibliothèque de la Société des Antiquaires de Picardie (Amiens)

Construit entre 1855 et 1867, le Musée de Picardie a été le premier bâtiment construit ex nihilo pour conserver et exposer des œuvres d’art. D’abord baptisé « Musée Napoléon », il est devenu sous la IIIe République « Musée de Picardie ». Le bâtiment est classé « Monument historique » depuis 2012.

En savoir plus

Consultez le site Internet du musée en cliquant ici.

Coffret à bijoux de la duchesse de Berry (1829) par la Manufacture de Sèvres – Musée du Louvre

Exposition « Les Puys d’Amiens, chefs-d’œuvre de la cathédrale Notre-Dame »
3 juillet – 10 octobre 2021
Musée de Picardie (Amiens)

COMMENTEZ CET ARTICLE