[Visite privée] Les contes étranges de Jacobsen au musée Bourdelle

0

Exposition « Les contes étranges de Niels Hansen Jacobsen »
29 janvier – 26 juillet 2020
Musée Bourdelle (Paris)

Avez-vous déjà entendu parler de ce sculpteur danois, Niels Hansen Jacobsen ?
Peut-être pas encore. Alors, laissez-vous envoûter par ses œuvres étranges et dérangeantes qui semblent parler « à l’âme en secret sa douce langue natale » (Charles Baudelaire).
Cette première exposition en France consacrée à Jacobsen (1861-1941) invite à une plongée dans l’univers du sculpteur et céramiste danois, contemporain d’Antoine Bourdelle (1861-1929). L’exposition se consacre aux années parisiennes de l’artiste, période au cours de laquelle l’atelier de Jacobsen, à la Cité Fleurie, est le rendez-vous d’un groupe de symbolistes danois et francophiles.

Jérôme Godeau, historien de l’art et commissaire scientifique de l’exposition, nous guide au musée Bourdelle. Installez-vous confortablement et laissez-vous envoûter par cette visite sensible et inspirée.

– Pourquoi ne nous a-t-on pas donné une âme immortelle ? » disait la petite sirène affligée. « Je donnerais les trois cents années que j’ai à vivre pour être personne humaine un seul jour et avoir part ensuite au monde céleste ! » – Hans Christian Andersen dans « La Petite Sirène »

« La Petite Sirène » (1901) par Niels Hansen Jacobsen (1861-1941) – Vejen Kunstmuseum

« Troll qui flaire la chair des chrétiens » (1896) par Niels Hansen Jacobsen (1861-1941) – Valby, Jesuskirken (Copenhague)

Bouclier avec le visage de Méduse (1897) par Arnold Böcklin (1827-1901) – Musée d’Orsay

« L’ombre » (1897) par Niels Hansen Jacobsen (1861-1941) – Vejen Kunstmuseum

« La mort et la mère » (1892) par Niels Hansen Jacobsen (1861-1941) – Vejen Kunstmuseum

Masque de « L’Automne » (vers 1896-1903) par Niels Hansen Jacobsen (1861-1941) – Vejen Kunstmuseum

« Grenouille faisant le gros dos » (1889-1892) par Jean Carriès (1855-1894) – Petit Palais (Paris)

Masque de Hansen Jacobsen (vers 1896-1903) par l’artiste – Vejen Kunstmuseum

Masques accolés (1888-1894) par Jean Carriès (1855-1894) – Petit Palais (Paris)

Toutes les photographies par @scribeaccroupi.

Tête de faune (vers 1885) par Jean Carriès (1855-1894) – Petit Palais (Paris)

Suivez l’actualité des musées de la Ville de Paris sur Twitter : @parismusees

« Crépuscule : portrait du sculpteur Niels Hansen Jacobsen » (vers 1900-1904) par Henriette Hahn-Brinckmann (1862-1934) – Vejen Kunstmuseum

Musée Bourdelle
18 Rue Antoine Bourdelle
75015 Paris

« Grand masque tragique de Beethoven (1901) par Antoine Bourdelle (1861-1929) – Musée Bourdelle

En savoir +

Visitez le site Internet du musée Bourdelle

« Le Jour et la Nuit » (1904) par Antoine Bourdelle (1861-1929) – Musée Bourdelle

COMMENTEZ CET ARTICLE