[Visite privée] Barbara Hepworth au musée Rodin

0

Exposition « Barbara Hepworth »
5 novembre 2019 – 22 mars 2020
Musée Rodin (Paris)

En collaboration avec la Tate Gallery (Londres), le musée Rodin nous invite à découvrir l’œuvre de Barbara Hepworth, figure majeure de la sculpture britannique du 20e siècle.
Moins méconnue en France qu’Henry Moore ou Constantin Brancusi auxquels certaines de ses sculptures font penser, Barbara Hepworth déclarait qu’elle sculptait pour éviter de « s’abandonner au désespoir ».

Clémence Goldberger, chef du service de la communication, des publics et du mécénat du musée Rodin, nous fait découvrir cette artiste qui voulait, à travers son art, « échapper au chaos » et reconstruire un univers.

La lumière met pleinement en évidence nos perceptions tactiles à travers l’expérience de nos yeux, et la vitalité des formes se révèle par le jeu entre l’espace et le volume. » – Barbara Hepworth

« Sea Form (Porthmeor) » (1958) par Barbara Hepworth – Tate Gallery (Londres)

L’exposition offre un aperçu des méthodes de travail de Barbara Hepworth grâce à l’évocation de son atelier.

La sculpture est une projection tridimensionnelle de sentiments primitifs : le toucher, la texture, la taille et l’échelle, la dureté et la chaleur, l’évocation et le besoin de bouger, de vivre et d’aimer. » – Barbara Hepworth

« Landscape Sculpture [Sculpture-Paysage] » (1944) par Barbara Hepworth – Tate Gallery (Londres)

Rien de ce que nous touchons et ressentons, de ce que nous voyons et aimons n’est jamais perdu pour nous. De la naissance à la vieillesse, tout est conservé, au même titre que la chaleur des rochers, la fraîcheur de l’herbe et le flux continu de la mer. » – Barbara Hepworth

« Torso I (Ulysse) » de Barbara Hepworth, – Bronze présenté au musée Rodin lors de la 2e exposition internationale de sculpture (1961) – Hepworth Estate

La sculpture « Torso I (Ulysse) » représente un torse, totalement abstrait, et fait partie d’une série de trois œuvres, dont les titres évoquent le monde méditerranéen, influence majeure dans le travail de Barbara Hepworth après son voyage en Grèce au début des années 50.

Le musée Rodin est l’un des rares lieux qui ait exposé, en France, les œuvres de Barbara Hepworth de son vivant. L’artiste est morte dans l’incendie de son atelier en 1975.

En savoir +

Page spéciale sur le site Internet du musée Rodin.

Maquette pour « Figure ailée » (1957) par Barbara Hepworth – Collection particulière

Exposition « Barbara Hepworth »
5 novembre 2019 – 22 mars 2020
Musée Rodin (Paris)
77 rue de Varenne
75007 Paris

Commentez cet article