[Exposition] « Napoléon aux 1001 visages » – Inauguration virtuelle

3

Exposition « Napoléon aux 1001 visages »
5 mai – 6 septembre 2021
Musée national du château de Malmaison

Le musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau commémore le bicentenaire de la mort de Napoléon en proposant une exposition autour des représentations de son visage.

Anonyme « Bonaparte et Joséphine en jeunes mariés » (vers 1796-1800) par un artiste anonyme – Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau

Comment faire aujourd’hui la part des choses, quels sont les dénominateurs communs à toutes ces images immortalisant les traits d’un homme qui ne voulait pas poser ?
À partir d’œuvres dessinées, peintes, sculptées, le parcours de l’exposition invite à suivre l’évolution des traits et – au-delà – à décrypter le message politique voulu par Napoléon. Il permet aussi de confronter les témoignages de contemporains aux représentations de sa famille, de sa descendance et de suivre, telle une enquête policière, les péripéties de la confection du masque mortuaire.
Regardez la vidéo de l’inauguration virtuelle de l’exposition, diffusée le 5 mai 2021 sur le site internet, la page Facebook et la chaîne YouTube du château de Malmaison.

Pour cette inauguration virtuelle, suivez Élisabeth Caude, directrice du musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau, et Isabelle Tamisier-Vétois, conservatrice en chef du patrimoine au musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau.

« Portrait du général Bonaparte » par Louis Albert Guislain Bacler d’Albe (1761-1824 – Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau

Pour forger la légende napoléonienne par l’image, tous les moyens de reproduction sont utilisés, de la série de biscuits de Sèvres, à la gravure, jusqu’à l’image d’Épinal qui popularise le héros.

Ce n’était pas Thémistocle banni d’Athènes. Ce n’était pas Marius à Minturnes. L’Empereur ne ressemblait à personne. Sa physionomie ne pouvait appartenir qu’à lui. » – André Pons de l’Hérault (1772-1853), révolutionnaire français

« Napoléon de face et de profil – 8 mars 1812 » par Anne-Louis Girodet-Trioson (1767-1824) – Collection comte et comtesse Charles-André Colonna-Walewski

Que l’on ne s’y trompe pas, tout comme le peintre ou le sculpteur, le mémorialiste peut également idéaliser, par sa plume, les traits du héros. D’autant que plusieurs d’entre eux remirent leurs notes éparses aux éditeurs afin qu’ils les transcrivent. » – Isabelle Tamisier-Vétois (extrait du catalogue de l’exposition)

« Portrait de Napoléon » (1804-1814) d’après Jean-Baptiste Jacques Augustin (1759-1832) – Collection privée

« Napoléon à Sainte-Hélène » d’après Horace Vernet (1789-1863) – Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau

À la représentation héroïque de Napoléon répond celle de la légende noire véhiculée par la caricature, déformant les traits à loisir, et celle de l’image interdite, où le visage de l’usurpateur doit être dissimulé à la Restauration pour circuler chez les Bonapartistes.

« Autant en emporte le vent » (1813-1814) par un artiste anonyme – Musée national des châteaux de Malmaison et Bois-Préau

En savoir +

Page spéciale sur le site Internet du château de Malmaison : cliquer ici.

Exposition « Napoléon aux 1001 visages »
5 mai – 6 septembre 2021
Musée national du château de Malmaison
Avenue du château de Malmaison
92500 Rueil-Malmaison

3 commentaires

    • Scribe Accroupi sur

      Il s’agit d’un reportage d’une dizaine de minutes permettant de vous donner un premier aperçu de l’exposition. La vidéo sera disponible gratuitement pour tous. 🙂

COMMENTEZ CET ARTICLE