[Exposition] Le Louvre rend hommage au collectionneur Horace His de La Salle

1

Exposition « Officier & gentleman au XIXe siècle. La collection Horace His de La Salle »
7 novembre 2019 – 10 février 2020
Musée du Louvre

Jusqu’à ce jour, seule une présentation en 1974 au musée des Beaux-Arts de Dijon avait évoqué l’action d’Aimé Charles Horace His de La Salle (1795-1878). Avec cette nouvelle splendide exposition centrée autour des Arts graphiques, le musée du Louvre rend hommage à celui qui fut l’un des plus généreux donateurs des musées français, toutes époques confondues.

« Minerve éclairant les génies des Arts et des Sciences » par Pierre-Paul Prud’hon (1758-1823) – Musée du Louvre

« L’Enlèvement de Psyché » par Pierre-Paul Prud’hon (1758-1823) – Musée du Louvre

« La Pudeur (Vénus au bain) » par Georges Bellenger (1847-1918) – Musée du Louvre

« Christ à la colonne, études » par Giovanni Buonconsiglio – Musée du Louvre

[Horace His de La Salle] s’attache seulement à la pureté du style, sans tenir compte de la rareté des œuvres. » – Alphonse W. Thibaudeau

Feuille d’études attribuée à Francesco di Simone Ferrucci (1437-1493) – Musée du Louvre

« La Flagellation du Christ » d’après une composition attribuée à Donatello – Musée du Louvre

« La Crucifixion. Étude pour un missel » par Giovanni Giacomo Decio – Musée du Louvre

« Figure de femme nue dont les pieds et les mains se terminent en feuilles d’ornements, accompagnée de deux putti » par il Pordenone – Musée du Louvre

« La Vierge et l’Enfant » par Mino da Fiesole – Musée du Louvre

D’ailleurs, et avant tout, c’était la perfection de l’œuvre, son charme indiscutable qui le conquéraient. » – Eugène Lecomte, membre de la Société des Amis du Louvre (1903)

« Jeune homme drapé, debout, de profil vers la droite » par Cosimo Rosselli (1439-1507) – Musée du Louvre

« Deux saintes drapées debout » par Fran Bartolomeo – Musée du Louvre

« Molorchos faisant un sacrifice à Hercule vainqueur du lion de Némée » par Le Corrège – Musée du Louvre

« La Décollation de saint Jean Baptiste » par il Parmigianino (1503-1540) – Musée des Beaux-Arts de Dijon

« Léda et le cygne » par Michelangelo Anselmi (1491-1554) – Musée du Louvre

« Portrait de François de La Rochefoucauld, seigneur de Ravel et de Rascel » par François Clouet – Musée du Louvre

Envisagée comme un hommage à Horace His de La Salle, cette exposition présente une large sélection d’œuvres lui ayant appartenu, avec notamment des feuilles de Poussin, Géricault ou encore Prud’hon.

« Portrait d’homme de face, portant un chapeau à larges bords » par Lucas van Leyden (1494-1533) – Musée du Louvre

« La Sainte Famille » par Nicolas Poussin (1594-1665) – Musée des Beaux-Arts de Dijon

« Le Frappement du rocher » par Nicolas Poussin – Musée du Louvre

Feuille d’études par Nicolas Poussin – Musée des Beaux-Arts de Lyon

« Le Mariage de la Vierge » par Nicolas Poussin – Musée du Louvre

« Grand paysage » par Le Lorrain – Musée du Louvre

« Études de chèvres » par Philip Peter Roos – Musée des Beaux-Arts d’Alençon

Les œuvres présentées témoignent de la diversité des intérêts du collectionneur. Elles font la part belle aux arts du dessin, passion maîtresse qui poussa His de la Salle à rechercher et à acquérir toute sa vie les plus belles feuilles des plus grands artistes.

« Autoportrait à la fenêtre » par Samuel van Hoogstraten – Fondation Custodia (Paris)

Organisée en sections thématiques illustrant les périodes et sujets pour lesquels His de la Salle avait le plus d’intérêt – des feuilles de la Renaissance italienne et paysages italiens du 17e siècle aux sujets militaires, en passant par les compositions orientalisantes de ses contemporains –, l’exposition est l’occasion de faire redécouvrir des dessins d’une qualité exceptionnelle. Elle permet aussi de mieux connaître la personnalité et le goût de ce grand collectionneur.

« Jeune femme en buste, coiffée d’un bonnet » par Vincenzo Pellegrini – Musée des Beaux-Arts de Dijon

« Vieillard nu, debout » par Jacob Jordaens (1593-1678) – Musée du Louvre

« Femme allongée, demi-nue » par François Verdier – Musée des Beaux-Arts d’Alençon

« Deux études d’un jeune enfant, coiffé d’un bonnet » par Antoine Watteau (1684-1721) – Musée du Louvre

La vie très simple de M. de la Salle s’est écoulée dans le calme de l’étude ; sa préoccupation constante était de voir et de comparer les chefs-d’œuvre de nos musées, tout en formant avec un rare discernement ses collections. » – Alphonse W. Thibaudeau

« Académie de femme à demi couchée » par Carle van Loo – Musée des Beaux-Arts de Dijon

« Joueur de mandoline » par Dominique Papety (1815-1849) – Musée des Beaux-Arts de Lyon

C’est vers 1868 que j’eus la bonne fortune d’être présenté à M. His de Lasalle par un ami commun. C’était un grand vieillard de 73 ans, un peu courbe, plutôt par la nature de son travail journalier que par l’âge, mais encore vif d’allures, avec une physionomie animée et souriante, un regard très bienveillant et une exquise politesse. » – Eugène Lecomte, membre de la Société des Amis du Louvre (1903)

« L Mort de Phèdre » par Anne Louis Girodet de Roucy-Trioson – Musée du Louvre

« Homme terrassant un bœuf » par Théodore Géricault (1791-1824) – Musée du Louvre

« Le Sauvetage des naufragés » par Théodore Géricault (1791-1824) – Musée du Louvre

Cherchant à développer l’éducation par l’art et souhaitant transmettre sa passion, Horace His de La Salle n’hésite pas à offrir à ses proches des souvenirs de sa collection. À sa mort le 28 avril 1878, les oeuvres rassemblées par le collectionneur sont dispersées au gré de ventes, d’échanges et de dons.

« Cuirassier blessé assis sur un tertre » par Théodore Géricault – Musée du Louvre

« Soldat grec » par Horace Vernet (1789-1863) – Beaux-Arts de Paris

Un bachi-bouzouk, debout, le fusil à l’épaule » par Alexandre Bida (1813-1895) – Musée d’Orsay

C’était un parfait type du vieux gentilhomme d’une politesse exquise, d’une antique droiture de caractère, aimant ou plutôt adorant ses objets d’art, insensible à toutes les offres essayées pour le tenter. » – Alphonse W. Thibaudeau

Sources :
– communiqué de presse de l’exposition
– thèse de Marine de Bayser : « Horace His de la Salle, collectionneur du XIXe siècle » (Université Paris IV – Sorbonne)
– notice sur M. His de Lasalle lue par Eugène Lecomte lors de l’Assemblée Générale annuelle de la Société des Amis du Louvre, le 12 janvier 1903

« Paysanne de la campagne de Rome assise et tenant un tambourin » par Léopold Robert (1794-1835) – Musée du Louvre

Toutes les photographies par @scribeaccroupi.

« Un jeune homme assis lisant » par un artiste anonyme de la fin du XVIIIe siècle – Musée des Beaux-Arts d’Alençon

En savoir +

Regardez la présentation de l’exposition par Laurence Lhinares et Louis-Antoine Prat, enregistrée en novembre 2019 lors d’une conférence dans l’auditorium du Louvre.

Exposition « Officier & gentleman au XIXe siècle. La collection Horace His de La Salle »
7 novembre 2019 – 10 février 2020
Musée du Louvre

Un commentaire

COMMENTEZ CET ARTICLE