Statue à l’effigie du roi montant la garde
Règne de Toutânkhamon, 1336-1326 avant J.-C.
Bois, gesso, résine noire, feuille d’or, bronze, calcite blanche et obsidienne (yeux)

Cette statue à l’effigie de Toutânkhamon faisait face à une œuvre identique dans le tombeau du roi, à l’entrée de la chambre funéraire. Le bitume utilisé pour colorer le bois en noir associe le roi à la notion de renaissance car le noir était la couleur de la terre déposée sur les rives par la crue du Nil.
Cette statue quitte l’Égypte pour la première fois.
L’archéologue Dominique Farout présente en détail cette œuvre impressionnante dans la vidéo ci-dessous, tournée dans les salles de l’exposition « Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon » à la Grande Halle de La Villette.

Cliquer ici pour découvrir la visite complète de l’exposition Toutânkhamon.

L’or utilisé pour cette statue renvoie au soleil et constitue la chair des dieux. Elle représente la divinité de Toutânkhamon.

La coiffe portée par le roi est un némès, couvre-chef en tissu rayé dont les ailes tombent sur les épaules. Derrière, la coiffe est nouée pour former une petite queue. Un cobra en alliage de cuivre doré se dresse sur le front.

Sur cette figure, on peut lire : « le dieu bon devant lequel on s’incline, le souverain dont on s’enorgueillit, Nebkhéperouré, fils de Rê, maître des diadèmes, Toutânkhamon, seigneur de l’Héliopolis du sud, vivant pour toujours comme Rê, chaque jour ».

source : catalogue de l’exposition

Toutes les photographies par @scribeaccroupi.

Exposition « Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon »
23 mars – 15 septembre 2019
Grande Halle de La Villette (Paris)
211 Avenue Jean Jaurès
75019 Paris

Réservez vos billets TOUTÂNKHAMON à l’avance car un nombre record de visiteurs est attendu.

Partager

Avez-vous envie de commenter cet article ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.