Le Prix Château de Versailles du livre d’Histoire 2022 a été décerné, mercredi 15 juin, à Patrick Barbier pour son ouvrage « Marie-Antoinette et la musique » paru aux éditions Grasset.

C’est dans le cadre prestigieux du théâtre de la Reine que le Prix a été remis par Catherine Pégard, présidente de l’Établissement public du château de Versailles, en présence des membres du jury (dont l’auteur de ce Blog a l’honneur de faire partie).

Ce théâtre a été réalisé en 1780 par architecte Richard Mique à la demande de Marie-Antoinette, lasse des installations provisoires qu’elle faisait établir dans la galerie du Grand Trianon ou l’orangerie de son domaine de Trianon.

Marie-Antoinette et la musique

Loin du tableau de la reine frivole et égocentrique, c’est une Marie-Antoinette mécène et mélomane que présente Patrick Barbier dans cet ouvrage. La reine n’aura de cesse de chercher à faire évoluer la musique en ouvrant grand les portes aux musiciens étrangers tels Gluck et Piccinni, montrant son enthousiasme en applaudissant lors des représentations de leurs créations à Versailles et Paris.

Résumé de l’éditeur

Peu de femmes ont à ce point excité les passions, poussé aux commentaires les plus contradictoires, suscité autant de biographies. Marie-Antoinette n’est pas une reine comme les autres et l’on tend à la redécouvrir aujourd’hui sous des aspects moins connus. Le présent ouvrage se penche pour la première fois sur les liens forts qu’elle a entretenus avec la musique : ses études à Vienne, sa découverte du monde musical français, sa passion pour la harpe, le pianoforte et le chant, mais aussi pour l’opéra et l’opéra-comique. Par son soutien sans faille aux spectacles de la cour ou de Paris, elle a marqué sa volonté d’internationaliser un répertoire jusque-là très franco-centré.
Au fil des pages, depuis son arrivée à l’âge de 14 ans jusqu’aux jours sombres des Tuileries, on découvre le rôle important qu’elle a joué dans la société culturelle de la fin du XVIIIe siècle, ses liens avec le public des théâtres et avec les artistes, ainsi que l’influence qu’elle a exercée sur l’évolution du répertoire et les progrès techniques des instruments.
Tout au long d’une étude transversale qui unit la musique et les arts, mais aussi la politique, la société et des anecdotes de la vie quotidienne, Patrick Barbier propose un regard nouveau sur celle qui a été la reine mécène la plus mélomane et musicienne de l’histoire de France.

Entretien avec le lauréat

Retrouvez ici mon entretien avec Patrick Barbier, enregistré début mai 2022.

En savoir +

COMMENTEZ CET ARTICLE