Le roi Clovis meurt en l’an 511. Grâce à ses succès militaires et à son alliance avec l’Empire romain d’Orient, il était parvenu à construire un royaume gigantesque. Ses quatre fils décident de partager ce territoire et l’aîné, Thierry Ier, obtient la partie orientale : l’Austrasie (« Terre-de-l’Est »).
Ce royaume s’étend sur l’est de la France, la Belgique, le Luxembourg et l’ouest de l’Allemagne.

Le musée d’Archéologie nationale présente une exposition dédiée à ce royaume oublié du début du Moyen-Age. Des découvertes archéologiques récentes, faites notamment à Saint-Dizier par l’Inrap, éclairent d’un jour nouveau la vie quotidienne en Austrasie.

Visitez l’exposition avec Anaïs Boucher, commissaire de l’exposition.

L’exposition montre comment s’est construite l’identité culturelle de ce royaume composé de peuples aux origines, langues et modes de vie différents : anciens habitants de l’Empire romain, Germains, Francs et autres soit disant « barbares ».
C’est donc un important métissage culturel qui est à l’origine de la civilisation médiévale.

L’exposition présente un authentique travail de synthèse historique et archéologique sur l’histoire de ce qui est pour ainsi dire notre Europe, une Europe qui a plus que jamais besoin d’une histoire et d’une culture partagée. » – Hilaire Multon, directeur du musée d’Archéologie nationale

Après avoir été présentée à Saint-Dizier d’octobre 2016 à mars 2017, cette exposition est à Saint-Germain-en-Laye jusqu’au 2 octobre 2017.

Suivez l’actualité du Musée d’Archéologie nationale sur Twitter : @Archeonationale

Plaque-boucle, plaque-dorsale et contre-plaque : éléments de la ceinture d’un guerrier mérovingien

Musée d’Archéologie nationale
Place Charles de Gaulle
78100 Saint-Germain-en-Laye

En savoir +

Rendez-vous sur le site Internet du Musée d’Archéologie nationale.

Commentez cet article