[Visite privée] Exposition « Giacometti et l’Égypte antique » à l’Institut Giacometti

0

Exposition « Giacometti et l’Égypte antique »
22 juin – 10 octobre 2021
Institut Giacometti (Paris)

Alberto Giacometti a toujours éprouvé une fascination pour les œuvres de l’Égypte antique, qu’il a dessinées tout au long de sa carrière. Cette inspiration de l’art égyptien est aussi présente dans sa sculpture et sa peinture, à la fois comme un répertoire de formes et comme une composante essentielle de sa conception esthétique.
L’exposition de l’Institut Giacometti propose d’explorer la relation d’Alberto Giacometti à l’art égyptien en mettant en dialogue des œuvres emblématiques de l’artiste avec celles prêtées par le musée du Louvre.

Suivez Thierry Pautot et Romain Perrin, attachés de conservation à la Fondation Giacometti, pour une première découverte de cette exposition.

En confrontant des sculptures, des peintures et des dessins inédits à une sélection d’œuvres du musée du Louvre, cette exposition offre un regard renouvelé sur l’art de Giacometti à travers le prisme de l’Égypte antique, une source de l’art moderne encore peu explorée.

Image du « Scribe accroupi » du musée du Louvre dans l’atelier d’Alberto Giacometti, reconstitué à l’entrée de la Fondation

« Porteuse d’offrandes » (1963-1862 av. J.-C.) – Département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

L’art d’aujourd’hui repose en partie sur l’art égyptien. » – Alberto Giacometti (1917)

À gauche : « Grande Femme » (1958) par Alberto Giacometti – Fondation Giacometti / Au centre : statue de la déesse Nephthys (1391-1353 av. J.-C.) – Département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

Ces derniers jours, je suis souvent allé au musée Égyptien. Ça, ce sont des sculptures. Ils ont retranché ce qui était nécessaire sur toute la figure, il n’y a même pas un trou pour entrer une main, pourtant on a l’impression du mouvement et de la forme d’une façon extraordinaire. » – Alberto Giacometti (1920) à Florence (Italie)

À gauche : « Buste mince sur socle (dit Aménophis) » (1954) par Alberto Giacometti – Fondation Giacometti

Fragment de relief : tête royale (règne d’Aménophis IV Akhenaton, 1353-1337 av. J.-C.) – Département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

Portrait de momie d’époque romaine (fin du 4è siècle) – Département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

« Autoportrait assis » (1929) par Alberto Giacometti – Fondation Giacometti

« Le scribe Nebmeroutef et le dieu Thot » (règne d’Aménophis III, vers 1400 av. J.-C.) – Département des Antiquités égyptiennes du musée du Louvre

En savoir +

Consultez le site Internet de la Fondation Giacometti

« Femme qui marche I » (1932-1936) par Alberto Giacometti – Fondation Giacometti

Exposition « Giacometti et l’Égypte antique »
22 juin – 10 octobre 2021
Institut Giacometti
5, rue Victor Schœlcher
75014 Paris

COMMENTEZ CET ARTICLE