[Visite privée] La collection Morozov à la Fondation Louis Vuitton

1

Exposition « La collection Morozov. Icônes de l’art moderne »
22 septembre 2021 – 22 février 2022
Fondation Louis Vuitton

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton présente plus de 200 chefs-d’œuvre de l’art moderne, réunis par les frères russes Mikhaïl et Ivan Abramovitch Morozov. Cette exposition fait suite à celle de la collection de Sergueï Chtchoukine, un autre grand collectionneur et mécène.

C’est la première fois depuis sa création, au début du XXème siècle, que  la collection voyage hors de Russie. L’exposition rassemble des œuvres d’artistes français, tels que Van Gogh, Cézanne, Gauguin, Manet, Monet, Renoir, Bonnard, Denis, et russes avec Kontchalovski, Golovine, Gontcharova, Malévitch, Machkov ou Konenkov.

Je ne veux absolument pas qu’ici, on ait fait son devoir culturel. C’est affreux comme idée. Je veux que l’on sorte [de l’exposition]à la fois bouleversé, choqué, bousculé, gêné s’il le faut et qu’on soit aussi émerveillé… » – Anne Baldassari

Dans cet entretien exceptionnel, Anne Baldassari, commissaire générale de l’exposition, nous raconte le parcours de visite et nous plonge au cœur de la peinture, parmi « ces images qui font partie de nous depuis toujours ».

Cette exposition est organisée par la Fondation Louis Vuitton en partenariat avec le Musée d’État de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg), le Musée d’État des beaux-arts Pouchkine (Moscou) et la Galerie nationale Trétiakov (Moscou)

« Portrait de l’artiste Konstantine Korovine » (1891) par Valentin Sérov (1865-1911) – Galerie nationale Trétiakov Moscou)

« Portrait d’Ivan Abramovitch Morozov » (1903) par Konstantine Korovine (1861-1939) – Galerie nationale Trétiakov Moscou)

Philanthropes des arts, les frères Mikhaïl Abramovitch Morozov (1870-1903) et Ivan Abramovitch Morozov (1871-1921) ont dominé la vie culturelle moscovite à l’aube du XXème siècle, accordant un soutien inconditionnel à l’art contemporain européen et russe et contribuant à la reconnaissance internationale des peintres modernes français.

Détail de « Le Bouchon (La Guinguette) » (1878) par Édouard Manet (1832-1883) – Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine (Moscou)

« Tête de femme » (1875-1876) par Pierre-Auguste Renoir (1841- 1919) – Musée État de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg)

« Une meule près de Giverny » (1884-1889) par Claude Monet (1840-1926) – Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine (Moscou)

Détail de « Un coin de jardin à Montgeron » (1876) par Claude Monet (1840-1926) – Musée d’État de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg)

Les frères Morozov s’attachèrent à collectionner aussi l’art contemporain russe en rassemblant près de 400 tableaux modernes de l’école représentée par des artistes des mouvements réaliste, symboliste, impressionniste et postimpressionniste.

« En barque » (1888) par Konstantine Korovine (1861-1939) – Galerie nationale Trétiakov (Moscou)

« Autoportrait et portrait
de Piotr Kontchalovski » (1910) par Ilia Machkov – Musée national russe (Saint-Pétersbourg)

« Baigneurs » (1892-1894) par Paul Cézanne – Musée Pouchkine (Moscou)

« Nature morte à la draperie » (1892-1894) par Paul Cézanne – Musée d’État de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg)

« Le Grand Pin » (1895-1897) par Paul Cézanne – Musée d’État de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg)

Subjugué par l’originalité des peintures de Paul Cézanne, Ivan Morozov acquiert dix-huit toiles représentatives de l’œuvre du peintre, depuis sa période noire, romantique, « couillarde », jusqu’à son ultime paysage abstractisant, le « Paysage bleu » (photo ci-dessous).

« Paysage bleu » (1904-1906) par Paul Cézanne (1839-1906) – Musée d’État de l’Ermitage (Saint-Pétersbourg)

« La Mer aux Saintes-Maries » (1888) par Vincent Van Gogh – Musée Pouchkine (Moscou)

« La Ronde des prisonniers » (1890) par Vincent Van Gogh – Musée Pouchkine (Moscou)

Le tableau ci-dessus se réfère à l’enfermement subit par le peintre et ses personnages évoquent le cercle d’aliénés solitaires qui l’entourent. En effet, en mai 1889, Vincent Van Gogh avait été volontairement interné dans l’asile psychiatrique de Saint-Rémy-de- Provence. Il ne parviendra à le quitter qu’en mai 1890 pour trouver refuge auprès du Docteur Gachet à Auvers-sur-Oise.

Détail de « Nuit blanche (Filles sur le pont) » (1903) par Edvard Munch – Musée Pouchkine (Moscou)

« TE TIARE FARANI (Les Fleurs de France » (1891) par Paul Gauguin – Musée Pouchkine (Moscou)

Détail de « Autoportrait en gris » (1911) par Piotr Kontchalovski – Galerie nationale Trétiakov (Moscou)

En savoir +

Consultez la page spéciale dédiée à l’exposition sur le site Internet de la Fondation.

Sculptures de Sergueï Konenkov – Galerie nationale Trétiakov (Moscou)

Exposition « La collection Morozov. Icônes de l’art moderne »
22 septembre 2021 – 22 février 2022
Fondation Louis Vuitton
8, avenue du Mahatma Gandhi
Bois de Boulogne
75116 Paris

Un commentaire

COMMENTEZ CET ARTICLE