[Exposition] Françoise Pétrovitch à la BnF

1412

Exposition « Françoise Pétrovitch. Derrière les paupières »
18 octobre 2022 – 29 janvier 2023
BnF – site François-Mitterrand

La Bibliothèque nationale de France propose de découvrir l’œuvre graphique et imprimé de Françoise Pétrovitch. Plusieurs réalisations de l’artiste sont présentes depuis plusieurs années dans les collections de la BnF, qui conserve un fonds exceptionnel de plusieurs millions d’estampes, des origines jusqu’au XXIe siècle.

Une exposition émouvante et sensible, à l’écoute d’un monde en tension entre force et fragilité.

Françoise Petrovich à la BnF, photographiée par @scribeaccroupi

« Le coeur de l’exposition, c’est l’oeuvre imprimé. J’ai fait de la gravure dès l’âge de 16 ans. J’ai démarré tôt, à l’école. Ensuite, cela s’est développé avec des lithographies, des grands formats, le livre, le projet Radio Petrovich… » – Françoise Pétrovich

Françoise Pétrovitch enseigne la gravure à l’école Estienne de Paris. Elle a récemment été exposée en Suisse, aux États-Unis et en Chine. En 2018, une sélection de ses oeuvres était présentée au Louvre-Lens. Dans le cadre de la commande publique, l’artiste a été invitée à créer des gravures chez des imprimeurs de renom, pour la Chalcographie du Louvre, le Centre national des arts plastiques ou encore le MAC/VAL.

« C’était une évidence d’inviter Françoise Petrovich à la BnF. Cela fait très longtemps que nous conservons des oeuvres de l’artiste : elle a pratiqué les techniques de la gravure et son travail est d’abord rentré par le dépôt légal de ses éditeurs ou imprimeurs. » – Cécile Pocheau-Lesteven

Dans cette exposition, la BnF propose de découvrir une centaine de pièces emblématiques de son œuvre graphique : estampes, livres d’artistes, dessins et croquis, œuvres anciennes ou très récentes, parfois inédites, de formats et de techniques variés.

Depuis ses premières gravures à la fin des années 1980 jusqu’aux recherches les plus récentes, l’œuvre de Françoise Pétrovitch questionne l’univers de l’enfance et de l’adolescence, la féminité ou encore l’intimité, naviguant entre force et fragilité, angoisse et merveilleux.

L’exposition présente près de 75 estampes : gravures, sérigraphies, lithographies et livres d’artiste réalisés par Françoise Pétrovitch, œuvres parfois inédites. Ces estampes sont mises en dialogue avec des céramiques et grands dessins au lavis d’encre.

« Cela fait pratiquement 10 ans que l’on a ce projet avec Françoise Pétrovitch. Ici à la BnF, l’idée était de faire découvrir la complexité de son univers plastique en partant des estampes car c’est le socle dans son travail. Dans la gravure, elle a créé certains motifs qu’elle réutilise dans la peinture et les grands dessins au lavis. » – Cécile Pocheau-Lesteven

« Son travail de la céramique a une dimension directement émotionnelle. Alors que son geste en dessin a quelque chose de très sûr, dans la céramique, qui est de la céramique modelée, de la terre modelée, il y a cette fausse maladresse qui touche immédiatement et qui nous ouvre sur une dimension de son travail qui est cette écoute, cette écoute du monde, cette écoute des autres, cette attention aux petits, aux faibles, très fortement présente dans son travail mais qui n’est pas immédiatement évidente. » – Cécile Pocheau-Lesteven

Cécile Pocheau-Lesteven, conservatrice en chef au département des Estampes et de la photographie, BnF, devant la céramique « Le Ventriloque » (2015)

« Pour la présentation de la céramique « Le Ventriloque », on voulait jouer entre l’aspect lourd et fragile, entre violence contenue et innocence. » – Cécile Pocheau-Lesteven

Timbre (2022) par Françoise Petrovich – Édition : La Poste – Collection de l’artiste

« C’est un grand plaisir de travailler avec Françoise Pétrovitch qui est à la fois déterminée et très à l’écoute. Elle connait très bien son travail et comment le mettre en valeur. » – Cécile Pocheau-Lesteven

Dessin du projet « Radio-Pétrovitch » (2022-2022) – Collection de l’artiste

Le projet « Radio-Pétrovitch » est présenté avec les 24 classeurs contenant 1.462 dessins réalisés par l’artiste de 2000 à 2002, en réponse à la première actualité entendue le matin à la radio. Sous la transcription dactylographiée de la brève radiodiffusée, un premier dessin se fait l’écho du monde tandis que le second, exécuté plus tard dans la journée, évoque le quotidien de l’artiste.

Le département des Estampes et de la photographie

Le département des Estampes et de la photographie de la BnF réunit plus de 15 millions de documents (dessins, estampes, photographies, affiches, cartes postales, échantillons de tissu…), dans une collection représentative des siècles passés et de la création contemporaine.
Aujourd’hui près de 1.200 estampes intègrent chaque année les collections de la BnF. L’institution valorise ce fonds à travers des expositions qui permettent souvent de compléter les collections par des dons d’œuvres n’entrant pas dans le champ du dépôt légal.

En savoir +

  • Sur l’exposition, en consultant la page spéciale sur le site Internet de la BnF.
  • Sur l’artiste, en consultant son site Internet.

Commissariat de l’exposition

Cécile Pocheau-Lesteven, conservatrice en chef au département des Estampes et de la photographie, BnF

Exposition « Françoise Pétrovitch. Derrière les paupières »
18 octobre 2022 – 29 janvier 2023
BnF – site François-Mitterrand
Galerie 1
Quai François Mauriac
75013 Paris

 

1 COMMENTAIRE

COMMENTEZ CET ARTICLE