Exposition « Caravage à Rome. Amis et ennemis »
Musée Jacquemart-André (Paris)
21 septembre 2018 – 28 janvier 2019

Suivez Pierre Curie, conservateur du musée Jacquemart-André et commissaire de l’exposition, parmi les chefs-d’œuvre peints à Rome par Caravage, ainsi que ceux de ses amis… et de ses ennemis.
De « Judith décapitant Holopherne » au « Souper à Emmaüs » en passant par le « Joueur de Luth » et « Le Jeune Saint Jean-Baptiste au bélier », dix chefs-d’œuvre de Caravage sont exceptionnellement rassemblés à Paris jusqu’au 28 janvier 2019.
L’exposition permet notamment de comparer, pour la première fois, la Madeleine dite « Klain », attribuée de longue date à Caravage, avec une autre version, également de la main du maître, découverte en 2015 et exposée pour la première fois en Europe.

A côté des tableaux de Caravage, découvrez les œuvres d’autres artistes de renom comme Giovanni Baglione, Bartolomeo Manfredi, Orazio Gentileschi ou Jusepe de Ribera, tous influencés par la puissance de son art du clair-obscur.

« Saint Jérôme » (vers 1611) par Orazio Gentileschi – Palazzo Madama (Turin)

Détail de « Judith décapitant Holopherne » de Caravage – Palazzo Barberini (Rome)

Détail de « Judith et la servante » (vers 1621) par Orazio Gentileschi – Pinacoteca Vaticana

« Amour sacré et Amour profane » (vers 1602) par Giovanni Baglione – Palazzo Barberini (Rome)

« David et Goliath » (1609-1610) par Orazio Borgianni – Museo de la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando (Madrid)

« David avec la tête de Goliath » par le Cavalier d’Arpin – Collection particulière

« Le Jeune Saint Jean-Baptiste au bélier » de Caravage – Musei Capitolini (Rome) et « Saint Jean-Baptiste tenant un mouton » par Bartolomeo Manfredi – Musée du Louvre

Ayant dû quitter Milan et sa patrie, il dut fuir de Rome et de Malte, se cacher en Sicile, affronter à Naples une existence périlleuse, et trouver sur une plage une mort misérable » – Giovan Pietro Bellori, biographe de Caravage

Détail de « Saint Jérôme » de Caravage – Galleria Borghese (Rome)

Musée Jacquemart-André
158 Boulevard Haussmann
75008 Paris

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.