Portrait présumé de Jules César
50-40 avant J.-C.
Musée départemental Arles antique

Cette statue en marbre de Dokimeion (Phrygie, actuelle Turquie) serait un portrait de Jules César réalisé de son vivant. Elle a été découverte dans le lit du Rhône en 2007 par l’archéologue Luc Long.

C’est bien la physionomie de César, je l’ai reconnu tout de suite quand il a été au grand jour, mais c’est une image nouvelle, avec le vérisme de l’époque et avant les représentations conventionnelles d’un César divinisé. […] On retrouve le cou allongé, les plis qui marquent l’âge (il devait avoir une cinquantaine d’années) la pomme d’Adam saillante, le front haut et large, la calvitie bien marquée. » – Luc Long

L’apparence physique de Jules César (101-44 avant J.-C.) nous échappe presque complètement. Malgré les descriptions littéraires, aucune sculpture ne porte une inscription antique permettant une identification certaine.

Dès la fin du 19e siècle, l’archéologue suisse Johann Jacob Bernoulli dénombre une soixantaine de portraits sculptés appelés traditionnellement “César”. Il classe ces portraits en distinguant deux séries qui sont restées, jusqu’à ce jour, des références. Mais toutes ces sculptures ont été réalisées après la mort de César, principalement pour des raisons politiques ou de piété filiale de la part d’Octave : les traits sont donc idéalisés.

Il avait, dit-on, une haute stature, le teint blanc, les membres bien faits, le visage un peu trop plein, les yeux noirs et vifs, une santé robuste, si ce n’est que, dans les derniers temps de sa vie, il était sujet à des syncopes subites, et à des terreurs nocturnes qui troublaient son sommeil. […] – Suétone dans « Vie de Jules César »

Il attachait trop d’importance au soin de son corps; et, non content de se faire tondre et raser de près, il se faisait encore épiler, comme on le lui reprocha. Il supportait très péniblement le désagrément d’être chauve, qui l’exposa maintes fois aux railleries de ses ennemis. […] Aussi ramenait-il habituellement sur son front ses rares cheveux de derrière; et de tous les honneurs que lui décernèrent le peuple et le sénat, aucun ne lui fut plus agréable que le droit de porter toujours une couronne de laurier. » – Suétone dans « Vie de Jules César »

La statue découverte dans le lit du Rhône partage de nombreux traits avec d’autres portraits connus de César : coiffure, rides, joues creuses, fossette à la commissure des lèvres, plis dans le cou… Toutefois, l’expression empreinte de tristesse, la tête penchée, le nez busqué et la forme beaucoup plus ronde du visage la distingue des autres séries jusque-là connues.

Le portrait d’Arles pourrait donc représenter un colon romain de la première génération. Toutefois, le fait qu’il ait été sculpté dans une pièce de marbre importée de Phrygie (Turquie actuelle), très certainement par un sculpteur grec de talent, tend à désigner ici le fondateur de la colonie romaine en Arles (« Arelate »).

En 2007, à sa sortie de l’eau, l’identification fut spontanée. Il semblait, en effet, extrêmement vraisemblable que cette belle, puissante et expressive tête de marbre, au regard pénétrant et incomparable, fût l’effigie de Jules César. Depuis, cette intuition s’est confirmée. La découverte de ce portrait offre désormais de nouvelles perspectives et impose de reconsidérer le corpus des effigies de César qui va sans aucun doute se renouveler. » – Luc Long

Le buste de César est exposé au Musée départemental Arles antique

César ne vieillit pas. Il mûrit. Ses cheveux ne blanchissent pas, ils s’illuminent. César a tout réussi, tout conquis. […] César est de la race des seigneurs. D’ailleurs, le césar du meilleur empereur a été décerné à César. Avé Moi ! » – Propos d’Alain Delon jouant le rôle de Jules César dans « le film Asterix aux Jeux Olympiques »

Sources :
– dossier de presse de l’exposition « Arles, les fouilles du Rhône – Un fleuve pour mémoire » au musée du Louvre (9 mars – 25 juin 2012)
– article « Ave ! Un buste de césar repêché ! » du 15 mai 2008 sur le site RFI

En savoir +

– Article « Le César du Rhône » sur le Blog de Luc Long
– Le buste de César en 3D sur le site Internet SketchFab
– Reportage de CultureBox sur la reproduction du buste de Jules César en 3D

Musée départemental Arles antique
Presqu’île du cirque romain
13635 Arles

Un commentaire

Commentez cet article