« Le Massacre des Innocents » de Guido Reni, un prêt exceptionnel de la Pinacothèque de Bologne

En 1830, le duc d’Aumale, fils de la reine Marie-Amélie et du roi Louis-Philippe, hérite du Domaine de Chantilly et de l’immense fortune de son parrain.
Considéré comme le plus grand collectionneur de son temps, le duc d’Aumale possède une splendide collection de tableaux, d’objets d’art et de livres précieux.
N’ayant aucun héritier direct, il confie le Domaine de Chantilly à l’Institut de France, choisi parce qu’il « échappe à l’esprit de faction, comme aux secousses trop brusques, conservant son indépendance au milieu des fluctuations politiques. »

Chantilly ne peut prêter ses chefs-d’œuvre

Selon les termes du testament du duc d’Aumale, les œuvres de sa collection de  Chantilly ne doivent être ni vendues, ni prêtées et leur présentation ne doit pas être modifiée.
Dans de telles conditions, comment obtenir le prêt d’une œuvre prestigieuse par une grande institution internationale, dès lors que la réciprocité est impossible ?
C’est la difficulté à laquelle le domaine de Chantilly a été confronté pour obtenir le prêt du « Massacre des Innocents » de Guido Reni, chef d’œuvre conservé à la Pinacothèque de Bologne… d’autant que le tableau n’avait jamais quitté l’Italie depuis Napoléon !

Comment ce prêt a-t-il été rendu possible ?

La réponse est donnée par Nicole Garnier, conservateur général du patrimoine au musée Condé de Chantilly.

Ce prêt a été une grosse affaire, et très longue à négocier, mais c’était vraiment très important pour Nicole Garnier, conservateur au musée Condé, d’obtenir le prêt de ce tableau essentiel. » – Pierre Rosenberg

Sources :
« Le duc d’Aumale et la donation à l’Institut de France » – CRDP
Article sur l’exposition – Radio France Internationale

Exposition « Poussin, Picasso, Bacon – Le Massacre des Innocents »
11 septembre 2017 – 7 janvier 2018
Jeu de Paume
Domaine de Chantilly

www.domainedechantilly.fr

Suivez l’actualité du domaine de Chantilly sur Twitter : @chantillydomain

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.