Exposition au domaine de Chantilly
11 septembre 2017 – 7 janvier 2018

Le musée Condé possède la plus belle collection de tableaux et de dessins de Nicolas Poussin, après celle du Louvre. Récemment restauré, « Le Massacre des Innocents » fait l’objet d’une exposition qui raconte l’histoire du tableau, depuis sa création jusqu’à nos jours.
Visite exceptionnelle et passionnante de l’exposition avec Nicole Garnier, conservateur général du patrimoine au musée Condé de Chantilly.

C’est le cri le plus poignant de toute la peinture française, celui d’une mère dont on tue l’enfant sous les yeux. » – Pierre Rosenberg

Un épisode biblique souvent représenté

La scène du massacre des innocents est racontée dans l’Évangile de saint Matthieu : Hérode, roi de Judée, ordonne la mort de tous les garçons de la région de Bethléem âgés de moins de deux ans.

« Le Massacre des Innocents » de Guido Reni, prêt de la Pinacothèque de Bologne

« Scène du massacre des innocents » (1824) par Léon Cogniet, prêt du musée des Beaux-Arts de Rennes

« Le Massacre des Innocents » de Jean-Baptiste Marie Pierre – Collection particulière

« Le Massacre des Innocents » de Jean-Baptiste Peytavin, prêt du musée des Beaux-Arts de Chambéry

L’art moderne et contemporain, une première pour Chantilly !

L’exposition met la lumière sur la postérité du chef-d’œuvre de Nicolas Poussin, accordant une large place à l’art moderne et contemporain.

« Le Massacre d’après Poussin » (2013) – Ernest Pignon-Ernest

« Le Massacre » – Henri Cueco (1929-2017) – Collection particulière

En savoir +

Écoutez  « L’Art est la manière » sur France Culture avec Pierre Rosenberg, Laurent Le Bon et Philippe Dagen
Consultez la page dédiée à l’exposition sur le site Internet du Domaine de Chantilly

« Innocents, help » (2013) par Annette Messager

Exposition « Poussin, Picasso, Bacon – Le Massacre des Innocents »
11 septembre 2017 – 7 janvier 2018
Jeu de Paume
Domaine de Chantilly

www.domainedechantilly.fr

Suivez l’actualité du domaine de Chantilly sur Twitter : @chantillydomain

Autoportrait de Nicolas Poussin, prêt du musée du Louvre

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.