Exposition « L’art du pastel de Degas à Redon »
15 septembre 2017 – 8 avril 2018
Petit Palais (Paris)

Pour la première fois, le Petit Palais a décidé de présenter une sélection de pastels choisis parmi sa propre collection de 200 œuvres. Avec Paul Gauguin, George Desvallières, Berthe Morisot, Odilon Redon, le Petit Palais offre ainsi un panorama des principaux courants artistiques de la seconde moitié du XIXe siècle.
Si l’exposition commence en 1800 avec Élisabeth Vigée-Lebrun, la grande majorité des œuvres exposées datent des années 1860 à 1920.

« La Princesse Radziwill (1781-1808) » (1801) – Élisabeth Vigée Le Brun (1755-1842)

Pour peindre la tête au pastel ou à l’huile, il faut établir les masses de vigueur, les demi-teintes, ensuite les clairs. Il faut empâter les lumières et les rendre toujours dorées. » – Élisabeth Vigée-Lebrun

Alors que l’exposition ferme ses portes le 8 avril, je vous propose de découvrir une sélection en images des plus beaux pastels exposés. La plupart des œuvres sont montrées pour la première fois… avant de retourner en réserve en raison de leur fragilité.

« La Sauvagesse » (1909) – Caroline Baily (1857-1946)

« Le Sculpteur Aubé et son fils, Émile » (1882) – Paul Gauguin (1848-1903)

« Retour du marché » (avant 1907) – Louise Breslau

Au fil du XIXe siècle, le pastel devient un genre autonome, apprécié des artistes romantiques et des peintres réalistes. C’est à la fin du XIXe siècle puis au début du XXe siècle que le pastel bénéficie d’un véritable renouveau dont témoigne la grande majorité des œuvres présentées.

« Buste de femme » (avant 1896) – Albert Besnard (1849-1934)

« Étude d’homme nu au turban » (vers 1888) – George Desvallières (1861-1950)

« Les Liseuses de gerbes » (1897) – Léon Lhermitte (1844-1925)

« Le Soir ; Paris sous la neige » (1892) – Léon Clavel dit Iwill (1850-1923)

« Chez les humbles » (1913) – Léon Lhermitte (1844-1925)

« Portrait de Lily Pavlovsky enfant » (1898) – Mary Eristoff-Kazak (1857-1934)

« Étude de femme aux yeux fermés » (avant 1907) – Victor Prouvé (1858-1943)

« Femme nue couchée » (vers 1894) – Alfred Roll (1846-1919)

« Contemplation » (avant 1914) – Eugène-Emmanuel Lemercier (1886-1915)

« Sur le sable de la dune » (1896) – Pierre Carrier-Belleuse (1851-1932)

« Manette Salomon » (vers 1896) – Marthe Lefebvre dite Claude Marlef (1864-après 1937)

« Sur champ d’or » (1897) – Charles Léandre (1862-1934)

Une place de choix est réservée dans l’exposition à Odilon Redon, figure du renouveau du pastel à la fin du XIXe siècle.

Il utilise tout ce qui par l’ombre aide l’essor du rêve ; et voici naître ces magiques dessins, ces planches que l’on estimera un jour comme la plus originale manifestation de l’idéalisme moderne. » – Émile Bernard à propos d’Odilon Redon

« Sphinx ailé accoudé à un rocher » (1892-1895) – Odilon Redon (1840-1916)

Source : dossier de presse de l’exposition

à droite : « Feu d’artifice à Venise » (vers 1906) – Lucien Lévy-Dhurmer (1865-1953)

Exposition « L’art du pastel de Degas à Redon »
15 septembre 2017 – 8 avril 2018
Petit Palais (Paris)

Suivez l’actualité du Petit Palais sur Twitter : @PetitPalais_

En savoir +

Sur le site Internet du Petit Palais

3 commentaires

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.