Antoine Bourdelle (1861-1929)

Jérôme Godeau, historien de l’art et commissaire de l’exposition « Bourdelle et l’antique – Une passion moderne » présente ce chef-d’œuvre qui fut exposé pour la première fois en 1910 au Salon des Beaux-Arts de Paris.

C’est un monument phallique. Ce sont les attributs masculins à partir desquels se déploie la sculpture. » – Jérôme Godeau, commissaire de l’exposition

Bourdelle reprend l’écartèlement des cuisses et le développement du dos du « Torse du Belvédère » mais il en fait une œuvre d’une telle force synthétique, d’une telle puissance de résumé avec ses plans qui s’enchaînent de manière quasi-abstraite, que l’on est là dans l’émergence de la sculpture moderne. » – Jérôme Godeau, commissaire de l’exposition

 

« Héraklès archer, de dos » – Négatif sur plaque de verre gouachée par Antoine Bourdelle

« Héraklès archer » – 2ème composition – Antoine Bourdelle

« Héraklès à la biche » – Antoine Bourdelle

Exposition « Bourdelle et l’antique – Une passion moderne »
4 octobre 2017 – 4 février 2018
Musée Bourdelle
18 Rue Antoine Bourdelle
75015 Paris

Suivez l’actualité des musées de la Ville de Paris sur Twitter : @parismusees

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.