Exposition « Austrasie, le royaume mérovingien oublié »
3 mai – 2 octobre 2017
Musée d’Archéologie nationale

Plutôt que d’afficher leur origine ethnique, les habitants du royaume mérovingien d’Austrasie cherchaient surtout à se situer dans l’échelle sociale : on est « pauvre » ou « puissant », « homme illustre » ou « dame très excellente ».
Jusque dans la tombe, chacun entendait ainsi afficher sa place dans la hiérarchie.

Une mystérieuse inscription gravée

Trouvée dans la tombe d’un chef franc, une somptueuse épée est gravée du mot « bière » en écriture runique. Que signifie cette inscription ?

Anaïs Boucher, commissaire de l’exposition Austrasie, royaume mérovingien oublié dévoile ce mystère en présentant les trésors découverts par l’Inrap à Saint-Dizier (Haute-Marne) dans la tombe d’un chef franc.

L’écriture runique était utilisée par les peuples de l’Europe du Nord. Le mot « rune » est issu d’un mot germanique qui signifie « mystère ». Au cours du XXe siècle, la lettre « S » de l’alphabet runique est restée tristement célèbre, ayant été instrumentalisée à des fins idéologiques en Allemagne par le pouvoir nazi.

Musée d’Archéologie nationale
Place Charles de Gaulle
78100 Saint-Germain-en-Laye

En savoir +

Sur le site Internet du musée : www.musee-archeologienationale.fr

Découvrez l’exposition « Austrasie, royaume mérovingien oublié »

Suivez l’actualité du Musée d’Archéologie nationale sur Twitter : @Archeonationale

Appliques cylindriques sur le fourreau de l’épée dont l’une est surmontée d’un motif en or

Commentez cet article