Antoine Bourdelle (1861-1929)

Jérôme Godeau, historien de l’art et commissaire de l’exposition « Bourdelle et l’antique – Une passion moderne » présente l’Apollon au combat.

Une de mes premières œuvres, une de celles qui à mes yeux commencèrent d’exprimer ce que je voulais traduire » – Antoine Bourdelle
D’un visage modelé d’après nature vers 1898, abandonné puis repris en 1900, alors qu’il est encore employé comme exécutant par Rodin, Bourdelle tire cette « Tête d’Apollon » et l’installe sur une base presque cubiste.
Cette base cubiste n’est pas le prolongement de l’œuvre : elle est la force-même de l’œuvre. » – Jérôme Godeau, commissaire de l’exposition
Cette sculpture est le drame de ma vie, un côté fait, l’autre à l’étude. Inquiète, austère, libre de tout passé de tout apport contemporain » – Antoine Bourdelle

Exposition « Bourdelle et l’antique – Une passion moderne »
4 octobre 2017 – 4 février 2018
Musée Bourdelle
18 Rue Antoine Bourdelle
75015 Paris

Suivez l’actualité des musées de la Ville de Paris sur Twitter : @parismusees

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.