Athlète victorieux faisant une libation
Vers 470 avant J.-C.
Antiquités grecques
Musée du Louvre

Cette statuette grecque date du début du Ve siècle avant J.-C. Il s’agit d’une statuette en bronze dédiée à Apollon par l’un des vainqueurs aux concours pythiques. Elle provient très probablement du sanctuaire de Delphes.


Le jeune homme est représenté nu. Sa chevelure est entourée d’un bandeau sur lequel est fixé un ornement en forme de feuille ou de plume, appelé « apex ». Il était porté par les athlètes en signe de victoire.

Le bras droit tendu vers l’avant, l’éphèbe devait tenir une phiale aujourd’hui perdue.


La phiale est une sorte de vase sans pied ni anse, d’origine perse, que l’on tient par le bord et par dessous. Si l’œnochoé est notamment utilisé pour remplir la coupe des convives lors des banquets , la phiale est un ustensile réservé à l’usage rituel.

Le jeune athlète effectue une offrande liquide (libation) pour remercier le dieu de sa victoire.

A cette justesse harmonique, à cette tenue logique et balancée du mouvement, il est permis d’appliquer le mot rythme. » – Th. Homolle

L’athlète victorieux (5e siècle avant J.-C.) et le visiteur pressé (21e siècle) – Musée du Louvre

Source :description de l’œuvre sur le site Internet du Louvre

Commentez cet article

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.